Courrier : bpost plus cher et plus lent
Hausse des tarifs, baisse du service

Au 1er janvier, bpost a augmenté ses tarifs. Le timbre Prior (distribution à J+1) est passé de 1 euro à 1,21 euro. Le timbre non Prior est passé 0,95 euro à 1,01 euro. Les rabais liés à la quantité restent identiques : trois centimes à l'achat de dix timbres, quinze centimes pour l'utilisation d'une machine à affranchir.

Au 1er mars, le mode de distribution a changé. Les envois Prior sont toujours délivrés le jour ouvrable suivant (J+1). Les courriers non Prior ne sont plus distribués que deux jours par semaine : selon les régions soit le lundi et le mercredi, soit le mardi et le jeudi. Cela signifie que le J+3 sera difficile à garantir les semaines où tombent des jours fériés.

Si UCM peut comprendre que les évolutions technologiques contraignent la poste à modifier ses pratiques, elle constate que les indépendants et PME – qui pour beaucoup restent de bons clients – sont durement pénalisés en ce début d'année. L'augmentation des tarifs est de 8 % pour les non Prior et de l'ordre de 20 % pour les envois urgents. C'est énorme ! Surtout pour un service moins bien garanti…

Aux "très gros" utilisateurs, bpost propose des contrats qui réduisent les coûts et permettent de choisir une distribution J+4 à 0,577 euro l'envoi. Cette formule devrait être accessible aux professionnels qui doivent confier à la poste des envois non urgents.

Autres actus se rapportant au sujet

  • Chômage temporaire massif
    Les jours de vacances annuelles s'accumulent

    C'est une situation embarrassante pour les entreprises, qui ont besoin de mettre les bouchées doubles d'ici décembre afin de récupérer une partie des pertes du confinement.
    Lire la suite
  • Maternité des salariées
    Charges supplémentaires pour les employeurs

    La nouvelle loi pénalise doublement les employeurs.
    Lire la suite
  • Maladie du travail
    Extension

    La reconnaissance du Covid-19 était comme maladie professionnelle s'étend aux travailleurs des secteurs cruciaux ou essentiels actifs durant le confinement.
    Lire la suite