Chambre belge des déménageurs
Un manuel de qualité

Les entreprises de déménagement ne respectent pas toutes les mêmes critères de qualité. C'est pourquoi, en 2010, leur organisation professionnelle a créé un logo "déménageur agréé". Pour l'obtenir, il faut s'engager à respecter les dix points d'une charte de service aux clients.

La Chambre belge des déménageurs (CBD), seule habilitée à délivrer ce label, a décidé d'aller un pas plus loin. Avec l'aide d'Amelior, un bureau spécialisé dans la réalisation de manuels de qualité pour les PME, et sur base de normes édictées par la Commission européenne, elle renforce les conditions d'accès au logo. D'abord, chaque entreprise francophone devra envoyer au moins un représentant à une des quatre formations gratuites organisées d'ici la fin de l'année, chaque fois de 10 à 15 heures, à Bruxelles (28 octobre et 27 novembre) ou à Ans (12 novembre et 9 décembre).

De plus, pour conserver le label "déménageur agréé", il faudra obtenir un score de qualité de 60 % minimum en fonction de trois critères : satisfaction du client (via une plateforme en ligne), check-list à remplir par le gérant, contrôle par la CBD des documents de base et de la formation des collaborateurs.

La Chambre belge des déménageurs, affiliée UCM, joue ainsi un rôle de pionnière. Le SPF Économie a demandé à une quarantaine d'organisations professionnelles d'élaborer des labels qui permettent de garantir la qualité du service aux consommateurs.

[ info@bkv-cbd.be - cbd-bkv.be }

Autres actus se rapportant au sujet

  • Chômage temporaire massif
    Les jours de vacances annuelles s'accumulent

    C'est une situation embarrassante pour les entreprises, qui ont besoin de mettre les bouchées doubles d'ici décembre afin de récupérer une partie des pertes du confinement.
    Lire la suite
  • Maternité des salariées
    Charges supplémentaires pour les employeurs

    La nouvelle loi pénalise doublement les employeurs.
    Lire la suite
  • Maladie du travail
    Extension

    La reconnaissance du Covid-19 était comme maladie professionnelle s'étend aux travailleurs des secteurs cruciaux ou essentiels actifs durant le confinement.
    Lire la suite