Diane, le réseau d'affaires au féminin
Cap sur Bruxelles

L'entrepreneuriat féminin gagne du terrain en Belgique : selon le baromètre 2022 d'UCM et du réseau Diane, les femmes sont de plus en plus nombreuses à se lancer comme indépendantes. Cependant, parce qu'elles n'ont pas toujours connaissance des aides disponibles, qu'elles manquent parfois de confiance en elles pour oser vivre de leur passion, elles restent proportionnellement moins nombreuses que les hommes. À peine un indépendant sur trois est une femme.

Celles qui ont franchi le pas estiment rencontrer des difficultés qui leur sont propres, et avoir des besoins spécifiques notamment en matière de soutien, de formation et d'accompagnement. Les réseaux d'affaires féminins ont donc toute leur place dans le paysage entrepreneurial. À commencer par Diane, réseau boosté par UCM et présent depuis quinze ans en Wallonie grâce aux soutiens du Fonds social européen et de la Sowalfin. Il regroupe aujourd'hui 3.800 membres.

Ouvert exclusivement aux femmes disposant d'un numéro d'entreprise, le réseau Diane a pour objectif de stimuler l'entrepreneuriat féminin via le renforcement de leurs compétences. Concrètement, cela passe par l'organisation de formations sur des thèmes spécifiques et qui correspondent à leurs besoins.

Être membre Diane, c'est faire partie d'un réseau convivial, quel que soit son secteur d'activité. C'est pouvoir se laisser inspirer, inspirer les autres, étoffer son carnet d'adresses professionnel et développer ses talents.

Marie Schiltz, le nouveau visage du réseau Diane à Bruxelles.

Ce réseau d'affaires féminin – le plus actif en Wallonie – débarque enfin sur le territoire bruxellois : Diane fait partie des lauréats de l'appel à projets lancé l'an dernier à l'initiative de la secrétaire d'État bruxelloise Barbara Trachte (Écolo), en vue d'assurer un soutien aux entrepreneures ainsi qu'un accompagnement à la transition économique. Grâce au financement obtenu de Bruxelles Économie et Emploi, Diane propose désormais aux entrepreneures de la capitale des actions de sensibilisation, diverses activités de networking, des ateliers formatifs et des webinaires pratico-pratiques. Les thèmes abordés vont de la digitalisation au développement commercial ou encore personnel.

Dans cette nouvelle aventure, le réseau peut compter sur le professionnalisme et l'enthousiasme de Marie Schiltz, chargée de projet Diane pour le territoire bruxellois.

Contacts

Marie Schiltz (Bruxelles)
02/ 554 08 21
marie.schiltz@ucm.be

Élodie Housiaux (Wallonie)
081/ 32 59 46
elodie.housiaux@ucm.be

Autres actus se rapportant au sujet

  • Secteurs horeca et commerce
    Appel à projets "zéro déchet"

    La Wallonie lance un nouvel appel à projets "zéro déchet" auprès des professionnels de l'horeca et du commerce (alimentaire comme non alimentaire).
    Lire la suite
  • Pension
    Simulation

    Sur le site mypension.be, il est désormais possible de simuler l'impact d'une installation comme indépendant à titre principal.
    Lire la suite
  • Reload, une aide pour une seconde chance
    Rebondir après la faillite

    UCM a conclu un partenariat avec l'asbl Reload ("recharger" en anglais) pour accompagner gratuitement les entrepreneurs contraints à la faillite.
    Lire la suite
  • Protection sociale des indépendants
    Les acquis et les manques

    Le 19 juillet marquera le 55e anniversaire du "statut social" des indépendants. Elle a été fortement améliorée depuis 2003 et protège aujourd'hui correctement les entrepreneurs contre les aléas de la vie.
    Lire la suite