Flambée des faillites
Les chiffres sont pires que la réalité

Avec 11.817 faillites enregistrées l'an dernier, la hausse est de plus de 10 %. Le record absolu de 2013 est chatouillé. Le nombre d'emplois salariés perdus (21.493) est lui aussi en forte augmentation, de plus de 13 %.

La société Graydon, qui publie ces chiffres, les nuance immédiatement par quelques observations. D'abord, les professions libérales et les asbl peuvent faire faillite, ce qui n'était pas le cas auparavant. Cela pousse les chiffres à la hausse, tout comme l'action de plusieurs tribunaux pour liquider les sociétés fantômes. Elles sont entre 130.000 selon la Justice et 350.000 selon Graydon à ne plus avoir aucune activité et à ne pas déposer leurs comptes. Le problème, c'est que dans le tas, certaines servent d'écrans pour des activités frauduleuses. Quant aux emplois perdus, leur nombre est dopé par quelques grosses faillites comme celle de Thomas Cook (650 personnes).

La comparaison avec 2018 est donc périlleuse, mais tout ne va pas bien ! Les emplois salariés perdus dans les TPE (moins de vingt personnes) sont en hausse de quelque 5 %. Le nombre de faillites a augmenté dans quelques gros secteurs comme le commerce (1.280, + 63), la construction (1.038, + 89) et l'horeca (1.111, + 43). C'est ce dernier secteur qui est le plus fragile avec une faillite pour trente établissements l'an dernier.

Le ralentissement de la conjoncture et la perte de confiance des consommateurs et des entrepreneurs apparaissent en filigrane.

Autres actus se rapportant au sujet

  • Aides régionales wallonnes
    5.000 + 3.500 euros

    La crise se prolongeant, une troisième aide, de 3.500 euros, a été décidée. Elle est destinée aux indépendants et PME qui subissent toujours des mesures restrictives.
    Lire la suite
  • La crise au-delà de l'urgence
    Les aides ne suffiront pas

    Nous avons besoin d'un gouvernement de plein exercice pour prendre une série de décisions qu'UCM réclame. La politique des aides "one shot", telle qu'elle a été proposée par les Régions, ne sera pas suffisante.
    Lire la suite
  • L'appel des entrepreneurs
    "Laissez-nous travailler !"

    UCM a proposé aux organisations professionnelles d'appuyer un message de "ras-le-bol" adressé aux autorités sanitaires et politiques. Cette lettre ouverte a été publiée le 31 août dans La Libre et par la RTBF.
    Lire la suite
  • Journée de l'artisan
    Inscriptions ouvertes

    Le dimanche 15 novembre, la quatorzième édition mettra en lumière le talent et le savoir-faire des professionnels de l'artisanat certifié.Un formulaire d'inscription est disponible en ligne.
    Lire la suite