Formation
Former son personnel avec l'IFAPME

De plus en plus d'entreprises peinent à trouver du personnel qualifié. Et si la solution, c'était de former soi-même son personnel en engageant des apprenant(e)s, en partenariat avec l'IFAPME ?

L'IFAPME mise principalement sur l'alternance : trois à quatre jours par semaine en entreprise et le reste du temps en Centre de formation. Les apprenant(e)s se forment ainsi à un métier principalement sur le terrain, tout en apportant leur contribution de main-d'œuvre à une entreprise. Cette dernière, en échange de leur travail, leur verse une allocation à partir de 313 euros/mois.

La formation pouvant durer trois ans, le dispositif garantit aux employeurs un renfort rapide et, surtout, durable. Une réponse efficace aux pénuries de main-d'œuvre.

Aujourd'hui, ce sont plus de 9.100 entreprises qui collaborent avec l'IFAPME. Parmi elles, de nombreux indépendants, TPE ou PME, mais aussi de grandes enseignes ou institutions telles que Colruyt Group, Thomas & Piron, la SNCB ou encore La Défense. Comme le confie Pierre Santacatterina (Oxfam - Magasins du monde), "l'intérêt d'un coût salarial allégé, c'est de prendre le temps de former convenablement l'apprenant, sans subir la pression de la rentabilité."

L'IFAPME aide à trouver le profil idéal selon divers critères : compétence, expérience, coût, durée, etc. Grâce aux référents des Services Alternance, les apprenants sont orientés vers les entreprises les plus en phase avec leurs envies. Ce travail de "matching" s'opère de la même façon côté employeurs.

Deux formules s'offrent au dirigeant : le contrat d'alternance et la convention de stage. La première consiste à accueillir un(e) jeune de 15 à 26 ans, qui suit un apprentissage en alternance. La deuxième possibilité est de former un adulte (majeur, sans limite d'âge) inscrit dans une formation de chef d'entreprise ou une formation en coordination et encadrement.

La rétribution variera en fonction de la formule choisie (alternance ou stage), de la durée de la formation en entreprise et de l'expérience de l'apprenant(e).

Taux d'insertion élevé

Après la formation, une grande majorité des apprenants et apprenantes IFAPME décrochent rapidement un emploi. Souvent dans l'entreprise où ils ont fait leurs armes. "Le plus gratifiant, c'est de pouvoir les engager au bout des deux à trois ans de stage", s'enthousiasme Laurent Lemmens (Lemmens Chauffage). "On a la sécurité d'engager une personne formée sur mesure et connaissant l'entreprise", renchérit Axel Mestdagh (Thomas & Piron).

Le taux moyen d'insertion des apprenants IFAPME à l'emploi est de 87 %. Il approche même les 95 % dans les métiers en pénurie. Ces chiffres témoignent de la qualité des formations et de l'intérêt croissant des employeurs pour les diplômés IFAPME. Bref, ce partenariat win-win a tout pour séduire.

[ ifapme.be }

 

Avantages

  • renfort durable de votre équipe ;
  • coût salarial allégé (à partir de 313 euros/mois) ;
  • apprenant(e) formé(e) à la culture de votre entreprise et que vous pourrez engager à terme ;
  • votre formation gratuite au tutorat
    [ lire ici ].

[Une offre variée]

Engager un(e) apprenant(e)

L'IFAPME est joignable au 0800/90.133 (appel gratuit) ou via le formulaire de contact disponible sur son site internet.

Pour trouver directement les coordonnées du Service Alternance le plus proche :
ifapme.be/services }

Les professionnels ont aussi le loisir de s'inscrire dans le dispositif "Découverte métiers". Sur base volontaire, un(e) participant(e) réalisera un stage d'observation en entreprise durant un à cinq jours.
ifapme.be/faire-decouvrir-un-metier }

Les clés du tutorat

Transmettre son savoir et son savoir-faire à un(e) apprenant(e) ne coule pas forcément de source : c'est pourquoi l'IFAPME propose aux professionnels des formations gratuites au tutorat. Élaborées en partenariat avec les fédérations sectorielles, elles livrent tous les outils pédagogiques nécessaires pour encadrer au mieux les stagiaires. 
ifapme.be/tutorat }

Compétences boostées

Via un large éventail de formations continues, l'IFAPME aide les dirigeants d'entreprise à faire progresser leur activité en amenant leurs équipes à développer de nouvelles compétences.
ifapme.be/formations-continues }

Devenir formateur en Centre

Chaque Centre IFAPME recherche des formateurs et formatrices dans divers domaines. Pour saisir l'opportunité de transmettre son savoir à travers les cours théoriques et pratiques dispensés aux apprenants, il faut : être un professionnel dans le métier (c'est-à-dire posséder un diplôme ou un accès à la profession et avoir de l'expérience) ; rester en activité ; respecter le programme de formation qui s'appuie sur un référentiel de compétences validé par des experts.
Postes vacants [ ifapme.be/emplois }

Portes ouvertes le 22 juin

L'IFAPME vous donne rendez-vous le mercredi 22 juin pour sa journée portes ouvertes ! De 10 à 18 heures, tous les Centres de formation du réseau accueilleront le public. C'est la meilleure manière de montrer la qualité des infrastructures et leur adéquation à l'apprentissage des métiers. La formation en alternance, c'est avant tout du concret !
ifapme.be/jpo2022 }

Ils collaborent avec l'IFAPME : Pierre Santacatterina (Oxfam - Magasins du monde), Bernadette Pichot (Fleuriste Pichot), Axel Mestdagh (Thomas & Piron) et Laurent Lemmens (Lemmens Chauffage).

 

Autres actus se rapportant au sujet

  • Flambée des salaires
    Les entreprises paient la facture de l'inflation

    Le coût horaire du travail augmentera cette année de 4,8 % de plus en Belgique que dans les grands pays voisins. En conséquence, nos entreprises perdront 3 % de parts de marché en 2022 et encore 1,5 % en 2023.
    Lire la suite
  • Secteurs horeca et commerce
    Appel à projets "zéro déchet"

    La Wallonie lance un nouvel appel à projets "zéro déchet" auprès des professionnels de l'horeca et du commerce (alimentaire comme non alimentaire).
    Lire la suite
  • Décisions fédérales
    Maladie sans certificat : les PME à l'abri des abus

    Le gouvernement a décidé que les salariés pourront prendre un jour de congé de maladie sans devoir remettre de certificat médical. Pour les entreprises de moins de cinquante travailleurs, rien ne changera. Cette exception PME était une demande forte d'UCM.
    Lire la suite
  • Diane, le réseau d'affaires au féminin
    Cap sur Bruxelles

    Ce réseau d'affaires féminin – le plus actif en Wallonie – débarque enfin sur le territoire bruxellois en vue d'assurer un soutien aux entrepreneures ainsi qu'un accompagnement à la transition économique.
    Lire la suite