Décisions fédérales
Maladie sans certificat : les PME à l'abri des abus

Le gouvernement a décidé (cela doit encore être traduit en texte de loi) que les salariés pourront prendre un jour de congé de maladie sans devoir remettre de certificat médical. C'était une demande des syndicats, mais aussi des médecins généralistes. Ils se disent encombrés pas des consultations de personnes qui ne sont pas allées travailler en raison d'un malaise passager et viennent simplement chercher le document nécessaire. Chaque salarié pourra ainsi s'absenter pendant une journée, au maximum trois fois sur l'année.

Se rendre chez le médecin restera nécessaire pour un jour d'incapacité en ce qui concerne le personnel des entreprises comptant moins de cinquante salariés.

Pour les entreprises de moins de cinquante travailleurs, rien ne changera. Toute absence doit être couverte par un certificat pour donner droit au salaire garanti. Cette exception PME était une demande forte d'UCM. Quand le personnel est peu nombreux, le patron doit pouvoir compter sur ses collaborateurs chaque jour de la semaine, y compris le lundi ! Il n'est pas acceptable de donner aux salariés la possibilité de prendre une journée de congé payé, sans prévenir, trois fois par an.

C'est la porte ouverte aux abus. La majorité des salariés dans les PME sont certainement des collaborateurs sérieux, conscients de leurs responsabilités, qui ne profiteraient pas d'un tel système. Mais certains le feraient et pourriraient le climat au sein de l'entreprise. Si tout travail mérite salaire, tout salaire mérite travail. La maladie est une exception puisque le premier mois d'absence est à charge de l'employeur. La contrepartie indispensable réside dans la présentation d'un certificat médical. Il est normal qu'une personne qui se sent mal au point de ne pas pouvoir travailler consulte un praticien.

UCM a porté ce discours et exprimé sa ferme opposition au Conseil national du travail (CNT). Elle a alerté le ministre des Indépendants et des PME, David Clarinval (MR), sur l'impossibilité pour les "petits patrons" d'accepter la prise d'un jour de congé sans justification. Message reçu. Le gouvernement a établi une exception. Il faudra veiller à ce qu'elle soit définitive.

Chaud et froid

En même temps, le gouvernement a tranché dans le dossier des frais de déplacement. Il avait demandé aux partenaires sociaux de répartir au mieux une enveloppe de 30 millions d'euros. Les syndicats voulaient beaucoup plus et n'ont pas daigné en discuter. L'accord politique porte sur les frais de déplacement professionnel, et donc pas entre domicile et lieu de travail. Les employeurs sont incités, par une déductibilité accrue, à les majorer mais ils n'y sont pas contraints. Pour UCM, c'est une utilisation intelligente de l'enveloppe destinée à amortir la hausse du prix de l'essence et du diesel pour les salariés.

En revanche, l'interdiction de licenciement pendant neuf mois des malades de longue durée, décidée dans le même accord, est incompréhensible. Dans un certain nombre de cas, il est clair dès le début de l'incapacité de travail que la réintégration ne sera pas possible. Il est donc inutile de continuer à imposer des charges, même réduites, à des employeurs privés d'un collaborateur, qui ont souvent besoin de le remplacer.

Autres actus se rapportant au sujet

  • Flambée des salaires
    Les entreprises paient la facture de l'inflation

    Le coût horaire du travail augmentera cette année de 4,8 % de plus en Belgique que dans les grands pays voisins. En conséquence, nos entreprises perdront 3 % de parts de marché en 2022 et encore 1,5 % en 2023.
    Lire la suite
  • Modalités de garantie modifiées
    Davantage de risques pour les vendeurs

    Les règles de garantie sur la vente de biens durables aux consommateurs sont modifiées. La garantie reste fixée à deux ans au minimum. Mais depuis le 1er juin, c'est au vendeur de prouver que le défaut de conformité est dû au consommateur pendant toute cette durée.
    Lire la suite
  • Fuite de mazout ?
    Assainir

    En cas de fuite d'un réservoir de mazout de chauffage ou d'une de ses conduites ayant occasionné une pollution, le Fonds Promaz intervient financièrement pour l'assainissement du sol.
    Lire la suite
  • Pension
    Simulation

    Sur le site mypension.be, il est désormais possible de simuler l'impact d'une installation comme indépendant à titre principal.
    Lire la suite