Métiers en pénurie
Les emplois vacants, priorité politique

En Belgique, 140.000 postes de travail ne trouvent pas preneurs, alors que 480.000 personnes cherchent un emploi. La République tchèque est le seul pays d'Europe où l'inadéquation entre l'offre et la demande de travail est aussi importante. La difficulté de recruter constitue aujourd'hui un vrai obstacle à la croissance des PME en Wallonie et à Bruxelles.

Le Premier ministre Charles Michel (MR) a fait de la lutte contre les pénuries de main-d'œuvre une priorité. Flanqué du ministre de l'Emploi Kris Peeters (CD&V), il a reçu les partenaires sociaux du "Groupe des dix" (cinq représentants des syndicats et cinq des employeurs, dont l'UCM). Le dossier est mis au menu de l'accord interprofessionnel 2019-2020, à négocier à l'automne. Il sera aussi à l'ordre du jour d'un prochain comité de concertation entre le fédéral et les entités fédérées. La solution au problème ne peut venir que d'une politique concertée avec les responsables de l'enseignement et de la formation des demandeurs d'emploi. Selon les chiffres du Forem, à peine 5 % des chômeurs wallons se sont formés l'an dernier dans un des 80 métiers en pénurie. C'est évidemment beaucoup trop peu.

Selon les syndicats, les emplois restent vacants parce qu'ils sont mal payés, peu attractifs ou que les exigences des recruteurs sont déraisonnables. Pour l'UCM, cela peut arriver, mais c'est marginal. La PME qui a besoin d'un collaborateur consent les efforts nécessaires pour l'embaucher, dans la mesure du possible.

Ce que constatent les chefs d'entreprise, ce sont de graves lacunes dans les connaissances nécessaires à l'exercice du métier (technique, deuxième langue...). L'apprentissage sur le terrain est possible, mais à condition que le candidat soit motivé, ait une attitude correcte au travail et maîtrise le savoir de base nécessaire (français, calcul, éléments de sciences...). Ce n'est pas toujours le cas.

Autres actus se rapportant au sujet

  • L'Antwerp World Diamond Centre, membre UCM
    Le diamant brille toujours à l'exportation

    La position d'Anvers sur le marché mondial du diamant est bien connue. Toutefois d'autres villes, comme Surat en Inde, Ramat Gan en Israël ou Dubaï aux Émirats, rêvent de lui ravir sa place. L'organisation AWDC tente de l'éviter
    Lire la suite
  • Paiement des cotisations sociales
    Ajuster à la baisse sera enfin plus facile

    Les indépendants n'auront bientôt plus de "seuil" à franchir pour pouvoir payer moins de cotisations que le montant réclamé par leur caisse d'assurances sociales.
    Lire la suite
  • En cas de décès
    Allocation

    En cas de décès du conjoint, du partenaire cohabitant ou d'un enfant, les indépendants qui interrompent leur activité pourront bénéficier d'une allocation quotidienne de 85,77 euros pendant dix jours.
    Lire la suite