Cellules commerciales vides
Mons revoit sa taxe

Depuis février, le montant de la taxe relative aux cellules commerciales vides montoises se fixe selon la surface commerciale de vente nette au mètre carré et non plus sur base du mètre courant de façade multiplié par le nombre d'étages.

L'ancien mode de calcul ne correspondait plus du tout aux réalités de terrain vu qu'à Mons, la plupart des cellules commerciales sont étroites et profondes. Désormais, le montant de la taxe s'établit donc en fonction de la superficie nette de vente (c'est-à-dire la surface accessible à la clientèle). Ce nombre de mètres carrés est à multiplier par un montant évolutif sur trois ans en tranches de 25, 50 et 75 euros.

Toute demande d'exonération pour cause de travaux devra être prouvée à l'aide de factures et le montant total des travaux devra être égal ou supérieur au montant de la taxe si elle avait été appliquée (cela nonobstant tout permis d'urbanisme).

Autres actus se rapportant au sujet

  • Soutien wallon au commerce
    Éviter la désertification des centres-villes

    Le gouvernement wallon lance un plan "Horizon proximité". Il s'agit de favoriser la relance des magasins de proximité après la crise sanitaire.
    Lire la suite
  • Droit passerelle simple ou double
    Les commerçants déçus

    Grosse déception pour les commerçants : contrairement à ce qui avait été annoncé, le double droit passerelle leur est refusé, sauf s'ils n'ont pas accueilli de clients sur rendez-vous.
    Lire la suite
  • Febelhair, organisation professionnelle membre UCM
    La coiffure risque de ne jamais se remettre

    Ballotté de fermetures en pseudo-réouvertures, le métier de coiffeur est à l'agonie. La fédération professionnelle Febelhair fustige le résultat des mesures Covid-19. Le secteur est cloué au pilori.
    Lire la suite
  • Namur : plan de relance
    Trois appels à projets en faveur du commerce

    Pour renforcer la mixité de l'offre commerciale et soutenir les indépendants de son territoire, la Ville de Namur leur apporte une aide financière via trois appels à projets. Présentation.
    Lire la suite