Namur : taxe sur la gestion des déchets
L'indépendant, vache à lait ?

Des commerçants namurois s'inquiètent : le montant de leur taxe "déchets" a doublé ! Ils se sont regroupés et ont pris les conseils d'un avocat. Quelles sont les possibilités de recours ?

Au lendemain du scrutin d'octobre 2018, la Ville de Namur a modifié son règlement sur la taxe "déchets" pour les exercices 2019 à 2025. Cette taxe concerne aussi bien les ménages que toute entreprise active sur le territoire communal. Les indépendants voient leur redevance doublée, tandis que les ménages, en fonction de leur composition, payent soit moins qu'en 2018, soit le même montant, soit plus (voir le tableau).

taxe "déchets"

2018

2019

évolution

ménage 1 personne (isolé)

92 €

87 €

- 5 %

           2-3 personnes

107 €

107 €

statu quo

             4-5 personnes

90 €

127 €

+ 41 %

             6 personnes et +

90 €

147 €

+ 63 %

personne physique ou morale, association sans personnalité juridique

90 €

180 €

+ 100 %

L'augmentation est motivée par le fait que les redevances récoltées sur les exercices précédents ne supportent plus à 100 % le "coût-vérité". La Ville prévoit d'ailleurs une indexation annuelle des redevances pour arriver à l'équilibre budgétaire. La taxe risque encore d'augmenter.

Indépendants et UCM s'interrogent : pourquoi toutes les catégories ne contribuent-elles pas à l'effort de la même manière ? Avant de réaliser un dossier pour contrer cette réglementation, UCM a adressé un courrier à la Ville de Namur, lui demandant d'éclaircir certains points, notamment sur la part du "coût-vérité" qui incombe aux indépendants.

En attendant, il est conseillé à chaque indépendant installé sur le territoire communal de payer sa redevance… et d'introduire un recours.
UCM se tient à disposition pour apporter son aide au 081/320.632

Autres actus se rapportant au sujet

  • Diffusion de musique
    Unisono simplifie la vie

    Diffuser de la musique auprès de ses clients (magasin, restaurant, salle d'attente…) ou de son personnel oblige le chef d'entreprise à payer des droits.
    Lire la suite
  • Arrondi à la caisse
    Deux petits rappels

    Quelques jours après l'entrée en vigueur de la loi, le SPF Économie a fait le bilan des réactions reçues de la part des consommateurs.
    Lire la suite
  • Mulhouse invitée par UCM Namur
    Découverte, conférence

    Voir qu'il est possible de créer une dynamique commerciale positive en fédérant l'ensemble des acteurs rend espoir et énergie à ceux qui croient au commerce des centres-villes.
    Lire la suite
  • Namur : conférence avec les représentants de Mulhouse
    Une dynamique commerciale inspirante

    Après avoir reçu une délégation UCM au printemps dernier, les acteurs du redéploiement économique, commercial et urbain de Mulhouse (F) viennent à Namur.
    Lire la suite