Main-d'œuvre
Pénuries

Le Forem et Actiris ont publié les listes actualisées des pénuries de main-d'œuvre. En Wallonie, on a atteint la barre des cent métiers où le nombre d'offres d'emploi est supérieur au nombre de candidats. Aucun secteur n'est épargné : industrie, construction, artisanat, services, soins aux personnes… Il manque des informaticiens, des ingénieurs, mais aussi des bouchers, des cuisiniers, des carreleurs, des maçons, des soudeurs, des conducteurs de bus ou de poids lourds… Il y en a pour tous les goûts et pour tous les talents.

La Région wallonne accorde 350 euros aux demandeurs d'emploi qui réussissent une formation dans un métier en pénurie. Le nouveau gouvernement bruxellois annonce une prime de quatre euros par heure de formation.

Autres actus se rapportant au sujet

  • Allonger le congé de paternité ?
    Une fausse bonne idée pour les PME

    La Chambre débat de propositions de loi sur le congé de paternité. Au lieu des dix jours actuels, le PS veut vingt jours, Écolo vingt-cinq.
    Lire la suite
  • Gratin wallon et Green Deal
    Assez de bla-bla, l'urgence est là

    "Nous avons dix ans pour changer notre modèle économique et un an pour mettre en route les réformes nécessaires." Sandrine Dixson-Declève a sonné le tocsin à la réception annuelle du Cese.
    Lire la suite
  • Dossier GSK
    Appel

    L'impact de la procédure de licenciement collectif sur les fournisseurs et sous-traitants n'est pas clair. UCM appelle ses clients concernés à se faire connaître.
    Lire la suite
  • Opération Créashop en Wallonie
    Un coup de pouce au commerce de centre-ville

    Le dispositif wallon Créashop vise à redynamiser les centres-villes et réduire le nombre de cellules vides. Une prime de 6.000 euros est à décrocher pour l'installation d'un nouveau commerce.
    Lire la suite