Professions libérales
La reprise est lente et très partielle

Au début du confinement, 70 % des titulaires de profession libérale disaient avoir "beaucoup de moins de travail". Trois mois plus tard, début juin, ils sont toujours 43 % dans le cas, pour 33,5 % qui ont une activité réduite, 15 % qui sont revenus à la normale et 8,5 % qui ont plus de travail qu'avant la crise. La balance penche donc toujours fortement du mauvais côté.

L'enquête qui a été réalisée par professionsliberales.be et UCM a recueilli 703 réponses. L'échantillon est représentatif des quatre domaines de métiers libéraux : le médical, le juridique, le chiffre (comptables, fiscalistes…) et les techniciens (architectes, géomètres…).

Par rapport au même sondage réalisé fin mars, la situation s'améliore évidemment, mais elle reste très préoccupante. Dans beaucoup de ces professions, la proximité physique avec la personne est indispensable et les mesures de sécurité empêchent un fonctionnement normal. Plus de 77 % des titulaires de profession libérale estiment avoir en ce mois de juin moins ou beaucoup moins de travail qu'avant la crise. Plus inquiétant encore : ils sont 48 % à estimer que la situation va se prolonger, qu'ils ne retrouveront pas leur volume d'activité d'avant la crise.

Près de 25 % travaillent avec moins de personnel qu'il y a trois mois et 18 % du total pensent que cette situation va se prolonger. Ils sont 6 % à avoir déjà dû licencier, mais cette proportion risque donc d'augmenter sensiblement.

Malgré les mesures prises et les engagements des banques, ils sont 41 % à estimer que l'accès au crédit est "difficile" ou "très difficile". Parmi les facteurs qui entravent le plus l'activité économique, l'insuffisance de la demande fait un bond à 45 % pour venir talonner la situation sanitaire et l'environnement économique incertain.

Pour les professions libérales comme pour d'autres secteurs, les difficultés vont donc se prolonger. Le nécessaire plan de relance de l'économie ne pourra pas les oublier.

Autres actus se rapportant au sujet

  • Aides régionales wallonnes
    5.000 + 3.500 euros

    La crise se prolongeant, une troisième aide, de 3.500 euros, a été décidée. Elle est destinée aux indépendants et PME qui subissent toujours des mesures restrictives.
    Lire la suite
  • La crise au-delà de l'urgence
    Les aides ne suffiront pas

    Nous avons besoin d'un gouvernement de plein exercice pour prendre une série de décisions qu'UCM réclame. La politique des aides "one shot", telle qu'elle a été proposée par les Régions, ne sera pas suffisante.
    Lire la suite
  • Journée de l'artisan
    Inscriptions ouvertes

    Le dimanche 15 novembre, la quatorzième édition mettra en lumière le talent et le savoir-faire des professionnels de l'artisanat certifié.Un formulaire d'inscription est disponible en ligne.
    Lire la suite