Recensement Brexit
Indemnisation possible

Le retrait du Royaume-Uni de l'Union européenne a des conséquences négatives sur l'économie wallonne, malgré l'accord de coopération signé in extremis. S'il n'y a pas de droits de douane, il y a des formalités en plus qui représentent une charge administrative et entraînent des irrégularités dans les livraisons. Certaines entreprises ont réagi en augmentant leurs stocks mais ce n'est pas possible dans tous les secteurs et en particulier dans l'alimentation.

Le Brexit complique la vie et a donc un impact financier direct sur les PME qui importent ou exportent outre-Manche. Les difficultés peuvent se répercuter sur les clients et sous-traitants.

Pour amortir le choc, le Conseil européen a constitué une "réserve d'ajustement" de 5,4 milliards d'euros, mise à disposition des régions et secteurs les plus touchés. La Wallonie constitue une "task force" pour bénéficier de cette aide. Sa priorité est de recenser les entreprises qui réalisent au moins 20 % de leur chiffre d'affaires en import-export avec le Royaume-Uni. Elles pourraient prétendre à une indemnisation européenne.

C'est l'Agence wallonne à l'exportation (Awex) qui devrait être à la manœuvre en étant désignée comme "point de contact unique" pour tout ce qui touche au Brexit. Il s'agit d'accompagner les PME en lien commercial avec le Royaume-Uni, mais aussi de continuer à promouvoir les échanges avec les Britanniques. Ils restent des voisins, avec une économie solide et un marché accessible sans droits de douane.

Autres actus se rapportant au sujet

  • Soutien wallon au commerce
    Éviter la désertification des centres-villes

    Le gouvernement wallon lance un plan "Horizon proximité". Il s'agit de favoriser la relance des magasins de proximité après la crise sanitaire.
    Lire la suite
  • PME : test Covid et télétravail
    Trop tard, trop flou, trop contraignant

    Le 19 mars, le gouvernement a instauré le testing en entreprise. En soi, c'est positif. La procédure comporte toutefois des zones d'ombre qui la rendent peu utilisable par les PME.
    Lire la suite
  • Unisono
    On négocie

    Payer onze mois de redevance pour six mois d'activité, c'est inacceptable ! Une négociation est en cours avec UCM et Unizo pour trouver une solution.
    Lire la suite
  • Réorganisation judiciaire
    Procédure plus souple pour prévenir les faillites

    Personne n'en doute : un tsunami de faillites est devant nous ! Pour limiter les dégâts, la procédure de réorganisation judiciaire (PRJ) vient d'être rendue plus praticable.
    Lire la suite