Réélection à la présidence UCM Namur
François Bersez poursuit son action

Président UCM Namur depuis 2017, François Bersez prolonge son mandat à la tête du Mouvement provincial pour une durée de quatre ans.

François Bersez,
Président UCM Namur.

En juin 2017, François Bersez devenait président UCM Namur. Il assurait ainsi la continuité du mandat de Pierre-Frédéric Nyst (lui-même élu à la présidence UCM National). Après deux années d'activités couronnées de succès, il a été réélu à l'unanimité, le 26 juin dernier, par son conseil d'administration.

Au cours de son premier mandat, UCM Namur s'est définitivement positionnée comme premier réseau de chefs d'entreprise dans la province. Les 6@8 afterworks, les conférences "Nouvelles mesures", l'apéro aux Fêtes de Wallonie et le traditionnel barbecue de juin sont devenus des incontournables pour les indépendants namurois. "Je suis fier d'être à la tête d'un réseau riche, convivial et qui n'accueille que des indépendants. Je tiens à ce que nous poursuivions en ce sens", exprime le président.

Son leitmotiv : que chaque indépendant soit bien représenté. Raison pour laquelle il participe aux nombreuses tables rondes que son équipe organise pour présenter aux entrepreneurs les combats UCM menés et gagnés. Ces rencontres sont aussi l'occasion de (re)découvrir leur quotidien, leurs difficultés et leurs réussites. Toutes ces réflexions nourrissent le terreau qui permettra à UCM de continuer à améliorer leur statut.

"Seul, un indépendant n'a pas le poids suffisant pour se défendre, déclare François Bersez. Il est essentiel que chacun comprenne que c'est en se fédérant autour du Mouvement UCM, que nous pourrons obtenir des avancées. Si on demande l'avis d'UCM sur la déclaration de politique régionale Écolo et PS, c'est parce que nous représentons suffisamment d'indépendants partout en Wallonie. Il faut que nos entrepreneurs se rendent compte que si demain, UCM n'est plus assez représentative, on ne sollicitera plus notre avis, et pourtant nous sommes le seul mouvement patronal francophone."

Le président aura également à cœur d'impliquer davantage ses administrateurs. "Le conseil d'administration est composé uniquement d'indépendants. Nous avons les mains dans le même cambouis que ceux et celles qui entreprennent. Mais je souhaiterais que nous devenions tous, en renforçant notre proximité, des ambassadeurs. Qui mieux qu'un indépendant pour entendre et défendre d'autres indépendants ?", conclut François Bersez.

Autres actus se rapportant au sujet

  • Namur Capitale digitale
    Un label, un réseau

    Dans la capitale wallonne cohabitent une multitude d'acteurs qui ont pris le train de la digitalisation. La plateforme virtuelle Namur Capitale digitale les rassemble au sein d'un réseau.
    Lire la suite
  • Projet de zoning à Suarlée
    Est-ce bien nécessaire ?

    Afin d'augmenter son attractivité commerciale, la Ville de Namur souhaite implanter des magasins sur 4.500 m² dans un nouveau zoning. UCM exprime ses craintes…
    Lire la suite
  • Projet pour la commune de Florennes
    Dessiner ensemble la ville de demain

    La commune de Florennes souhaite définir une stratégie pour son territoire. Elle mandate une équipe d'experts afin de réaliser un projet de ville collaboratif.
    Lire la suite
  • Nouveau Trakk à Namur
    Petit bijou de technologie

    Créé en 2014, le Trakk est un lieu d'échange namurois animé par le Bureau économique de la province (BEP), le Kikk et l'UNamur. Aujourd'hui, il déménage...
    Lire la suite