Sart-lez-Spa : Jenny (81 ans) contre l'Afsca
L'épicerie du village est sauvée

L'épicerie "Chez Jenny" appartient au patrimoine du village de Sart-lez-Spa (Jalhay). Cela fait plus de soixante ans que la patronne est derrière le comptoir et sert les habitants et les touristes. C'est un magasin mais aussi un lieu de vie et de convivialité.

À 81 ans, Jenny avait annoncé à ses clients qu'elle cesserait ses activités en septembre prochain. Après six contrôles de l'Afsca (Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire) en six mois et avec deux autres contrôles annoncés, elle a voulu anticiper sa retraite, dégoûtée. Cette triste fin pour une longue carrière a provoqué une levée de boucliers. La commerçante a reçu d'innombrables marques de soutien.

Beaucoup de Sartois se sont indignés que des fonctionnaires harcèlent "leur" épicière, qui reconnaît des fautes, oui, mais tout à fait mineures : une date de péremption dépassée, un légume fripé, des œufs de ferme vendus sans indication de la provenance et de la date de ponte. Des œufs proposés "pour faire plaisir aux clients."

Pour sortir du problème par le haut, UCM a proposé à l'octogénaire son service "Guichet alimentation durable", qui aide les acteurs de la chaîne alimentaire à se mettre en ordre avec l'Afsca. Jenny a accepté. Elle a donc reçu la visite d'un expert UCM, qui l'a informée et conseillée sur les bonnes pratiques à respecter. Le "Guichet alimentation durable" est précisément une interface entre les professionnels, qui ont souvent du mal à s'y retrouver dans leurs obligations, et l'Afsca, dont le rôle pour la protection des consommateurs est évidemment primordial.

Le conflit est aplani. L'épicerie restera bien ouverte en principe jusqu'en septembre, dans le respect des normes établies pour la sécurité alimentaire. "Nous sommes très heureux de cette issue, a commenté Jean Jungling, directeur UCM pour l'arrondissement de Verviers. C'est le type de magasin qu'on a envie de voir exister dans un village, ça le fait vivre. Le soutien, le maintien d'un commerce de proximité fait partie de notre ADN."

Autres actus se rapportant au sujet

  • Charleroi
    Rénovation de la Ville-Haute

    Avec un budget total de 43 millions d'euros, c'est un véritable relifting de la Ville-Haute de Charleroi qui a débuté en février, pour s'achever en juillet 2023.
    Lire la suite
  • La Louvière
    Plan de relance

    Ce plan a pour ambition de venir en aide aux secteurs associatif, sportif, culturel et folklorique, mais aussi de contribuer à la reprise du commerce local et de l'horeca.
    Lire la suite
  • Cellules commerciales vides
    Mons revoit sa taxe

    Le montant de la taxe relative aux cellules commerciales vides montoises se fixe selon la surface et non plus sur base du mètre courant de façade multiplié par le nombre d'étages.
    Lire la suite
  • Bruxelles
    Le chèque commerce communal

    Ce ne sont pas moins de douze communes bruxelloises qui proposent une variété de chèques commerces en réaction à la crise.
    Lire la suite