Succès du Weekend du Client
Retour du shopping plaisir

Le Weekend du Client, l’initiative conjointe de Comeos et de l’UCM visant à gâter les clients a été un succès. Pour ces samedi et dimanche, une hausse de 7,5% de transactions électroniques a été enregistrée par rapport à l'année passée.

La quatrième édition du Weekend du Client, ces 3 et 4 octobre, était très particulière. C'était le premier grand événement commercial organisé depuis la crise du coronavirus. Selon une enquête menée par Comeos et UCM auprès de 2.700 consommateurs, 71% n’avaient pas encore retrouvé leur rythme habituel de shopping après le confinement.

Il y avait un risque d'échec, d'autant que la météo était défavorable. Le bilan est magnifique. Côté commerçants, plus de 14.000, tant les indépendants que le chaînes, ont participé. C'est de loin la participation la plus massive jamais enregistrée. À Namur ville-phare, plus de 350 magasins ont fait de ce week-end un succès.

Côté consommateurs, l'événement a porté ! L'analyse du nombre de transactions électroniques par Wordline montre une augmentation de 7,5 % par rapport au Weekend du client de 2019. La hausse est de 7,2 % le samedi et 8,2 % le dimanche.

VIA, l'association des émetteurs de chèques-repas, signale que 19 millions d'euros en chèques-repas ont été dépensés ce week-end, soit 16 % de plus que la normale.

Un signal positif

Dominique Michel, administrateur délégué de Comeos : « C’est un signal positif pour le commerce. Cela montre que les consommateurs ont confiance en leurs commerçants : le shopping peut se faire en toute sécurité. »

Arnaud Deplae, secrétaire général UCM : « Le succès du Weekend du client est très encourageant pour les commerçants. Cela prouve que le shopping plaisir est compatible avec le coronavirus ! Les autorités politiques, en particulier locales, doivent tout faire pour que cela se confirme lors des fêtes de fin d’année. »

Autres actus se rapportant au sujet

  • L'année de tous les espoirs
    Suite des aides et plan de relance

    Le bout du tunnel sanitaire est en vue. Il faut cependant prolonger les aides aux indépendants et aux entreprises aussi longtemps que durent les restrictions. Il faut en outre prévoir une solide aide au redémarrage.
    Lire la suite