UCM chez les décideurs
De Barbara Trachte à Nathalie Muylle

Comme organisation représentative des indépendants et chefs de PME francophones, UCM se doit d'aller porter leur voix auprès des responsables politiques.

Chez la secrétaire d'État bruxelloise à la Transition économique, Barbara Trachte (Écolo), il a été possible de débloquer les 2.300 dossiers de demande de subsides à l'embauche et à l'investissement qui étaient en rade faute de budget. La volonté du gouvernement est d'orienter les aides vers les entreprises engagées dans la transition économique. Fort bien, mais sans oublier les activités classiques, qui contribuent à la prospérité de la Région, ont ajouté les représentants UCM.

Ils ont insisté sur le respect du moratoire qui empêche tout nouveau complexe commercial, à l'exception de Neo. Ils ont ouvert le débat sur la création de centres de livraison logistiques pour le commerce local et demandé une transposition du prêt "coup de pouce" wallon, qui encourage les particuliers à investir dans les PME.

Pierre-Frédéric Nyst (président UCM) et Nathalie Muylle (ministre fédérale de l'Emploi).

Le président UCM, Pierre-Frédéric Nyst, s'est également rendu chez la nouvelle ministre fédérale de l'Emploi, Nathalie Muylle (CD&V). Il a pointé la nécessité de prolonger la mesure "zéro cotisation sur la première embauche" au-delà du 31 décembre 2020.

À propos du "Groupe des dix", qui réunit les syndicats et les représentants des employeurs (FEB, UCM, Unizo, Boerenbond), Pierre-Frédéric Nyst a rappelé l'attachement des PME à la concertation sociale. Il a attiré l'attention de la ministre sur le souhait des partenaires sociaux d'augmenter le salaire minimum avec une compensation du coût pour les employeurs.

Autres actus se rapportant au sujet

  • Accords sociaux 2019-2020
    Négociations serrées en commissions paritaires

    Malgré le faux bond de la FGTB, un accord social interprofessionnel 2019-2020 a pu être mis en œuvre.
    Lire la suite
  • Diversité en entreprise à Bruxelles
    Boîte à outils

    Actiris accompagne les employeurs bruxellois dans la mise en place d'un plan "diversité" au sein de leur activité. Un dispositif au bout duquel un (co)financement peut matérialiser les actions.
    Lire la suite
  • Flandre
    Choix

    Le gouvernement flamand prévoit de dégager un excédent budgétaire de 75 millions d'euros en 2024.
    Lire la suite
  • Brexit
    UE à 27

    L'Union européenne entend maintenir son budget inchangé même en cas de départ du Royaume-Uni.
    Lire la suite