Mehdi Hicham

Réparation d'égouts

La PME qui répare les égouts

21/01/19

Mehdi Hicham est le gérant de l'entreprise condruzienne HM Sewertech Services. Là où d'autres remplacent égouts et canalisations, lui les répare. Gain de temps et d'argent pour tout le monde. Explications.

Il est à peine âgé de 40 ans et cumule déjà de belles expériences professionnelles. Lui, c'est Mehdi Hicham, installé avec son épouse Pauline à Hamois.

Après ses études secondaires, il entame un cursus d'ingénieur à Liège et Gembloux puis bifurque vers l'agronomie à Ciney. Nous sommes en 2001, c'est l'époque qu'il choisit pour partir travailler aux États-Unis. Cette expérience de quatre mois dans une exploitation céréalière du Dakota du Nord lui permet d'assouvir une passion qu'il nourrit pour la conduite de grosses machines agricoles.

"De retour en Belgique, j'ai travaillé durant quelques mois au Centre de recherches agronomiques de Gembloux, au service de contrôle pulvérisation. Ensuite, j'ai occupé un poste de technicien spécialisé en fermentation bactérienne dans une grande entreprise pharmaceutique. Je travaillais le week-end, ce qui me permettait de garder du temps libre en semaine et de m'adonner à ma passion pour les machines agricoles."

Ultérieurement se concrétise un contrat dans une entreprise de débouchage et canalisation, où Mehdi devient chauffeur de camion pompe et inspecteur de canalisations. "C'est au cours de cette expérience professionnelle que j'ai pu mesurer le potentiel de ce marché et ses opportunités, mais aussi apprendre, comprendre et solutionner les problèmes de canalisations. Après un bref retour chez un de mes anciens employeurs, je suis finalement devenu indépendant à titre principal en 2010. Mon épouse Pauline est en charge de tout le volet administratif."

Carte d'identité de l'entreprise

HM Sewertech Services sprl

Diversifier

L'aventure HM Sewertech Services commence véritablement à cette époque, lorsque Mehdi Hicham décide de se spécialiser dans l'inspection, la réparation d'égouts, de canalisations et la détection de fuites de tous types. Aujourd'hui, son entreprise est principalement active en Wallonie et à Bruxelles mais, le succès et la demande allant croissant, il a déjà signé quelques prestations en Flandre et au Grand-Duché de Luxembourg. Des partenariats avec des groupes étrangers sont en cours d'élaboration.

"Notre champ d'action est large. Écoulements d'eau dans les murs, canalisations bouchées par (notamment) des racines, humidité générale, apparition de fissures. Le travail commence toujours par une inspection avec caméra, idéalement réalisé avec le cadastre des canalisations. Nous établissons un rapport avec photos et devis puis organisons le chantier. Au lieu de remplacer les canalisations – et c'est là notre spécificité –, nous les réparons, quand c'est possible, en imbibant la gaine de résine, soufflée par inversion puis polymérisée par vapeur. Le matériau devient extrêmement dur et garantit la même imperméabilité qu'une nouvelle canalisation. Éviter de casser et de remplacer représente un gain énorme (environ 50 %)", détaille l'entrepreneur.

Actuellement, Mehdi, son apprenti et ses quatre ouvriers travaillent pour les secteurs privé et public. La société projette d'élargir son appareillage pour des diamètres d'égouttages de grandes dimensions, ce qui lui ouvrirait un marché supplémentaire, là où elle est déjà quasi seule à exercer.

"C'est un milieu complexe, il faut notamment avoir des connaissances dans la construction et ainsi déceler les raisons de la présence d'humidité. Parfois, c'est juste un problème de conception, ce qui rend le métier très particulier. Je pense qu'il faut être honnête et avoir un certain goût du sacrifice pour travailler dans ce domaine. Mais moi qui étais réfractaire à l'autorité, je me sens bien dans mon activité."

Et puisqu'il s'agit d'un métier peu ordinaire, qui ne s'exerce pas lorsque le thermomètre descend en dessous de - 10 °C, Mehdi diversifie depuis 2012 ses activités en période hivernale, en sablant la nuit les routes du Namurois, à la demande du Service public de Wallonie (SPW).

Autres portraits de la même catégorie

  • Socabelec

    L'expertise mondiale est en Wallonie

    Socabelec, de Ham-sur-Sambre, a conçu et commercialisé le "swabbing robot" qui révolutionne les étapes de fabrication des bouteilles de verre. Procédé unique, il est exporté dans le monde entier.

    Lire la suite
  • JMei

    De l'ingénierie "sur mesure"

    JMei est une PME spécialisée en radiocommande et télécommande industrielles. Ses compétences et son savoir-faire, en Belgique et en France, lui permettent d'équiper les marchés les plus pointilleux.

    Lire la suite