Chômage corona
Peu d'abus

Lors de la pandémie, les entreprises ont pu obtenir le chômage temporaire pour leurs salariés sur simple demande. L'Onem, qui indemnise les chômeurs, a procédé à des contrôles a posteriori. Il relève environ 30.000 infractions (parfois contestées) dans 8.000 entreprises.

Cela peut sembler énorme et les tribunaux du travail vont avoir du boulot ! Mais sachant qu'en avril 2020, pour ce seul mois, 121.706 entreprises ont recouru au chômage corona pour 1.145.571 salariés, on peut au contraire considérer que le chiffre des abus est minime.

Dans la plupart des cas, l'Onem estime que les personnes ont travaillé pendant leur période de chômage. C'est en principe à l'entreprise de rembourser. En cas de défaut, c'est le salarié qui est astreint.

Autres actus se rapportant au sujet

  • Charleroi a son "Open Learning Lab"
    Une nouvelle façon d'apprendre

    Nouer des liens entre les apprenants dans le domaine du numérique et les entreprises du secteur : tel est l'objectif de l'Open Learning Lab (OLL-E6K).
    Lire la suite
  • Émission télé "Décroche ton stage" (IFAPME)
    Une opération win-win

    UCM province de Liège, en partenariat avec l'IFAPME, a proposé aux deux télévisions locales Vedia et RTC Télé Liège de consacrer une émission à la formation en alternance.
    Lire la suite
  • Actiris accompagne les employeurs
    La diversité, un atout pour son entreprise

    Faire du monde du travail le reflet de la société : voilà l'objectif d'Actiris, qui promeut la diversité dans les entreprises de la capitale.
    Lire la suite
  • Aplsia, organisation membre UCM
    Les magasins de proximité face à la tempête

    Aplsia est la fédération des magasins d'alimentation indépendants en libre-service. Elle a fort à faire pour le moment. La crise inflationniste frappe durement le secteur.
    Lire la suite