Comment investir dans l'économie
Donner du sens à son épargne

Les Belges restent champions de l'épargne. Depuis le début de la crise, leur bas de laine a grossi de plus de 25 milliards d'euros. Ce n'est pas surprenant. Si tout le monde a souffert du confinement, les fonctionnaires et la plupart des salariés ont maintenu, ou presque, leur niveau de revenus. En même temps, ils ont moins dépensé par la force des choses.

Pour soutenir la relance, il est souhaitable que cette manne ne dorme pas sur des comptes courants ou des comptes d'épargne. En effet, les banques doivent placer leurs excédents à un taux négatif auprès de la Banque centrale et le rendement pour les particuliers est symbolique.

Xavier Falla, directeur général banque privée chez CBC.

Xavier Falla, directeur général banque privée chez CBC, passe en revue les moyens d'investir cet argent dans des projets d'entreprise. La première piste, la plus spectaculaire, est de se lancer soi-même ! Beaucoup de jeunes ou de moins jeunes ont des idées et perçoivent les changements d'habitudes des consommateurs. "Il n'est pas nécessaire d'abandonner son emploi salarié, au moins au début, souligne Xavier Falla. En activité complémentaire, il est possible de conserver son emploi, éventuellement avec un horaire allégé, tout en testant son projet." CBC et UCM proposent un accompagnement individuel à chaque candidat entrepreneur, en lien avec les acteurs publics (Sowalfin, invests, business angels).

Les épargnants qui n'ont pas l'âme d'un entrepreneur mais qui souhaitent rentabiliser leur argent en soutenant l'économie ont plusieurs possibilités. Différentes plateformes de crowdfunding (participation au capital) ou de crowdlending (prêt) proposent des investissements de proximité. Le prêt Coup de pouce en Wallonie, Proxi à Bruxelles, permet de soutenir un indépendant ou une petite entreprise avec un incitant fiscal notable.

"Le risque n'est pas négligeable, précise Xavier Falla, mais cela permet de donner du sens à son épargne. Celui qui cherche davantage de sécurité peut choisir les fonds d'action, surtout s'il a un long horizon de placement. La durée de l'investissement et la diversification offerte par les fonds atténuent le risque." Il n'est pas nécessaire d'avoir un capital de départ. Différentes formules existent. Il est possible d'investir en bourse en versant un petit montant mensuel, 50 euros par exemple, dans un fonds d'action.

[ cbc.be > Investir }

Autres actus se rapportant au sujet

  • Weekend du client
    2-3 octobre

    La cinquième édition du Weekend du client aura lieu les samedi 2 et dimanche 3 octobre. Il est d'ores et déjà possible de s'inscrire.
    Lire la suite
  • Fiscalité des voitures de société
    Le gouvernement propose une réforme radicale

    Le gouvernement veut "verdir" le parc des voitures de société. Il a rédigé un projet de loi qui pose un choix radical, bien que progressif, pour favoriser les moteurs électriques.
    Lire la suite
  • Les codes Nace sur la sellette
    Révision nécessaire

    L'Europe va revoir la nomenclature en 2022. La Belgique prévoit une révision générale en 2024. Le travail préparatoire a déjà commencé.
    Lire la suite