Dossier GSK
Appel

Le géant pharmaceutique GSK, premier employeur de Wallonie (9.300 salariés), a déclenché une procédure de licenciement collectif. L'entreprise veut se séparer de 720 personnes, dont 595 cadres, et ne pas renouveler 215 contrats à durée déterminée.

L'impact sur les fournisseurs et sous-traitants n'est pas clair. Une task-force sera constituée par les autorités wallonne et locales pour limiter les difficultés et les pertes d'emplois indirects. UCM sera partie prenante et interviendra en faveur des entreprises victimes de cette restructuration.

Pour défendre au mieux leurs intérêts, UCM appelle ses clients concernés à se faire connaître auprès de la directrice de son service d'études. La discrétion est garantie.

[ clarisse.ramakers@ucm.be }

Autres actus se rapportant au sujet

  • Aides wallonnes
    Des améliorations bien nécessaires

    Dans un premier temps, il fallait choisir entre l'indemnité et le prêt ricochet. Ce non-sens a pu être corrigé.
    Lire la suite
  • Les collaborateurs UCM au cœur de la tempête
    Une expérience qui laisse des traces

    Mis sous pression, le personnel a remarquablement fait face à l'urgence. La gestion de la crise, dans la durée, est difficile…
    Lire la suite
  • Mesures fiscales de soutien
    Reports et plans de paiement

    Le SPF Finances veut soulager la trésorerie des entreprises, mise sous pression par le confinement.
    Lire la suite
  • Le tourisme bouleversé
    Les inconnues de l'été

    Personne ne peut prédire de quoi les vacances d'été seront faites. L'enjeu est important.
    Lire la suite