Étude UCM de données Graydon
Les freelances, nouveaux indépendants

Qu'est-ce qu'un freelance ? La définition la plus courante est celle-ci : "un indépendant qui travaille seul et qui fournit principalement des services aux entreprises (BtoB), sur la base de contrats temporaires, de missions ou projets précis."

L'indépendant freelance collabore principalement avec des entreprises, sur des projets définis ou pour des missions temporaires.
© fizkes/AdobeStock

Environ 291.000 personnes en Belgique ont une activité de ce type, dont 23 % en Wallonie et 15 % à Bruxelles. C'est un chiffre en constante augmentation. Entre janvier et juillet 2020, il a encore progressé de 2 % malgré la crise du Covid. C'est ce qui résulte d'une enquête UCM exploitant des données fournies par le bureau Graydon.

Côté entreprises, le choix de collaborer avec des freelances s'explique par les raisons suivantes : besoin temporaire de connaissances spécialisées (66,4 %), flexibilité et bonne mentalité des freelances (51,4 %), simplification administrative par rapport aux salariés (44,3 %), nécessité de faire face à un pic de travail (40,7 %). Il y a donc un mélange de causes objectives (volume ou nature du travail à effectuer) et subjectives (souplesse et motivation).

Les freelances, eux, ne le sont pas par défaut. Si c'était à refaire, 85 % prendraient le même chemin. Ils aiment leur travail, la variété, la responsabilité, la liberté. La plupart ont moins de dix clients par an et jouent la confiance. Ils ne sont que 60 % à travailler sur base d'un contrat écrit ! Les freelances ne sont pas isolés : dans deux projets sur trois (67,2 %), ils collaborent avec au moins un autre freelance, soit pour compléter une expertise, soit pour faire face à la masse de travail. Ils trouvent leurs partenaires via des intermédiaires ou les réseaux sociaux. Ils sont 72,4 % sur LinkedIn, 29 % ont un site web et 19 % une page Facebook entreprise.

Les préoccupations des freelances sont identiques à celles de tous les indépendants : recherche de nouvelles missions et clients, statut social et en particulier la pension, régularité des revenus. À l'horizon de cinq ans, ils sont 53 % à se voir toujours freelances et 20 % pensent avoir changé de dimension et embauché du personnel.

Autres actus se rapportant au sujet

  • Succès du Weekend du Client
    Retour du shopping plaisir

    Le Weekend du Client, l’initiative conjointe de Comeos et de l’UCM visant à gâter les clients a été un succès.
    Lire la suite
  • Le chèque consommation
    Soutien réel à la relance des commerçants

    Olivier Bouquet, le président de VIA, l’Association des émetteurs de chèques, nous donne toutes les réponses aux questions à propos de ce nouveau chèque.
    Lire la suite
  • L'accord du gouvernement De Croo
    Coup d'œil en cuisine

    Comment, seize mois après les élections, un accord politique a-t-il été possible, entre sept partis qui ont peu de points communs ?
    Lire la suite
  • Protection contre les abus en BtoB
    Fini la loi du plus fort

    Les indépendants et les petites entreprises, face à un partenaire commercial puissant et mal intentionné, sont souvent victimes d'abus. Ils sont désormais mieux protégés.
    Lire la suite