La construction embauche
Au minimum 6.000 emplois de plus en cinq ans

La Confédération construction wallonne (CCW) est optimiste. Le secteur a gagné 1.500 emplois en deux ans et la tendance devrait se confirmer. En effet, le plan régional infrastructures pour les routes et les voies hydrauliques est lancé et court jusque 2024. Le nouveau plan wallon d'investissements stratégiques pèse cinq milliards en cinq ans, dont 70 % consacrés à des projets de construction.

En fonction de quoi le Bureau du plan prévoit 6.000 travailleurs supplémentaires dans le secteur en Wallonie d'ici 2024. Cette projection ne tient pas compte d'un très probable dispositif à venir pour accélérer les investissements privés dans les économies d'énergie. La rénovation du bâti est un point clé de la lutte contre le réchauffement climatique.

Reste à trouver la main-d'œuvre nécessaire ! La CCW, avec une série de partenaires (ministre de l'Économie, Forem, IFAPME, Cefora, WorldSkills Belgium...), lance une campagne auprès des jeunes de 15 à 25 ans. Menée via les réseaux sociaux, elle les attirera sur un site internet montrant que les métiers de la construction sont concrets, valorisants, évolutifs et que les conditions de travail, y compris salariales, sont très correctes.

[ jeconstruismonavenir.be }

Autres actus se rapportant au sujet

  • Fusion des secrétariats sociaux UCM
    UCM unifie son service aux employeurs

    Au 1er janvier 2020, les deux secrétariats sociaux UCM ne formeront plus qu'une seule entité juridique. Changement pour les employeurs ? Rien à court terme ! Au fil des mois, la fusion permettra de proposer un service renforcé.
    Lire la suite
  • Travaux publics
    Indemnisation pour les commerçants

    Les commerçants victimes de travaux pouvaient bénéficier jusqu'en 2015 d'une indemnisation fédérale de 75 euros par jour. La compétence a été régionalisée avec de nouvelles modalités.
    Lire la suite
  • Préavis et chômage
    La fin de contrat doit devenir plus souple

    L'UCM proposera au futur gouvernement deux pistes pour "huiler" les fins de contrat.
    Lire la suite
  • Le salaire horaire à 14 euros
    Une augmentation de 44,8 %, c'est impossible !

    L'UCM a réagi. Ce n'est pas une revendication raisonnable. Cela provoquerait une vague de licenciements forcés et de dépôts de bilan.
    Lire la suite