La politique va reprendre ses droits
Le spectre des élections

Le 26 mai, nous aurons voté depuis un an. Le coronavirus a mis la crise politique entre parenthèses, mais la nécessité d'un gouvernement de plein exercice s'imposera très vite. L'économie va mal, la précarité a augmenté et le budget est à la dérive. Seule une majorité forte et courageuse peut prendre les mesures indispensables avec une vision à moyen terme.

La Première ministre Sophie Wilmès (MR).
© Jean-Marc Quinet/Belpress.com

Sophie Wilmès (MR) dirige un gouvernement ultra-minoritaire (38 sièges sur 150). Elle a obtenu le soutien provisoire de tous les partis démocratiques et même des "pouvoirs spéciaux" jusque fin juin, renouvelables jusqu'à fin septembre. Ce sera la date de péremption de son gouvernement. Le Roi reprendra l'initiative.

La probabilité de trouver une coalition a-t-elle augmenté ? Non. Pour trois raisons. D'abord, la confiance entre les présidents de parti, qui pour la plupart se connaissent mal, est au plus bas. Il y aurait des contacts bilatéraux, mais en tout cas aucune entente, ni francophone, ni néerlandophone. On bute sans cesse sur les deux mêmes impossibilités : accorder PS et N-VA ou faire accepter au CD&V et à l'Open VLD un gouvernement minoritaire en Flandre et penchant à gauche.

En second lieu, la priorité est de remettre le pays sur les rails. En clair, il faut assumer des mois d'austérité. Qui est prêt à annoncer des taxes en plus à des entrepreneurs exsangues ? Des économies dans les soins de santé ? Un blocage des salaires et de certaines allocations ?

Enfin, un débat va s'ouvrir sur les "erreurs" de gestion durant la crise : timing du (dé)confinement, manque de masques, soutien défaillant aux homes, etc. Après coup, chacun saura exactement ce qu'il aurait fallu faire ! Le climat politique va devenir féroce, peu propice aux ententes et concessions.

Et donc, s'il reste impossible de former un gouvernement, qu'est-ce qu'on fait ? L'ultime porte de sortie est le retour aux urnes. Chacun sans doute y pense, mais regardera attentivement les futurs sondages avant de s'y résoudre…

Autres actus se rapportant au sujet

  • Succès du Weekend du Client
    Retour du shopping plaisir

    Le Weekend du Client, l’initiative conjointe de Comeos et de l’UCM visant à gâter les clients a été un succès.
    Lire la suite
  • Le chèque consommation
    Soutien réel à la relance des commerçants

    Olivier Bouquet, le président de VIA, l’Association des émetteurs de chèques, nous donne toutes les réponses aux questions à propos de ce nouveau chèque.
    Lire la suite
  • L'accord du gouvernement De Croo
    Coup d'œil en cuisine

    Comment, seize mois après les élections, un accord politique a-t-il été possible, entre sept partis qui ont peu de points communs ?
    Lire la suite
  • Protection contre les abus en BtoB
    Fini la loi du plus fort

    Les indépendants et les petites entreprises, face à un partenaire commercial puissant et mal intentionné, sont souvent victimes d'abus. Ils sont désormais mieux protégés.
    Lire la suite