Formation à Bruxelles
La non-violence active dans les relations de travail

Dans la majorité des cas, notre culture nous a appris deux types de réaction face à ce qui nous agresse : la contre-violence, où on part dans la surenchère, et la passivité, où on laisse faire... soit j'écrase l'autre, soit je m'écrase. Il existe une troisième voie : la non-violence active (Nova), où on ose exister en vérité sans écraser l'autre ni s'écraser soi, dans la vie ordinaire (visée préventive) et jusqu'au cœur des conflits (visée curative). Ainsi, des solutions win-win se construisent.

Dans le monde de l'entreprise aussi, l'être humain et la relation sont centraux. Trop souvent, on sous-estime l'aspect relationnel alors que c'est la base de tous les processus humains. On investit beaucoup pour adapter les structures, les modes de gouvernance, les processus, les techniques et technologies, mais on oublie que tous ces changements sont pilotés par des personnes ! Si elles ne sont pas capables de collaborer sereinement, quelle sera l'efficacité, la qualité du travail ? D'où l'importance capitale de se former et de s'entraîner à la non-violence active.

L'UCM Bruxelles propose aux dirigeants de PME une formation sur ce thème. Elle leur donnera une vision plus claire des mécanismes qui ouvrent ou ferment la relation, ainsi que des outils concrets et pistes pour transformer les murs de la relation en passerelles, rester acteurs constructifs en toute circonstance, établir un cadre clair et des relations d'autorité ajustées et efficaces.

L'orateur, Benoît Thiran, a 29 ans d'expérience dans l'accompagnement des relations et du changement (m-h-d.be).

Participer

La formation a lieu au Garage à Manger, rue Washington 185 à Ixelles : le mardi 27 février à 08:30 (10 euros pour les membres UCM Bruxelles "X21...", 20 euros pour les non-membres, petit-déjeuner gourmand inclus) ; le vendredi 30 mars à 18:30 (30 euros membres, 50 euros non-membres, avec un repas complet).

[ ucmbruxelles.be/agenda }

Autres actus se rapportant au sujet

  • Aides régionales wallonnes
    5.000 + 3.500 euros

    La crise se prolongeant, une troisième aide, de 3.500 euros, a été décidée. Elle est destinée aux indépendants et PME qui subissent toujours des mesures restrictives.
    Lire la suite
  • La crise au-delà de l'urgence
    Les aides ne suffiront pas

    Nous avons besoin d'un gouvernement de plein exercice pour prendre une série de décisions qu'UCM réclame. La politique des aides "one shot", telle qu'elle a été proposée par les Régions, ne sera pas suffisante.
    Lire la suite
  • Bruxelles
    Tri en entreprise

    À Bruxelles, les entreprises sont tenues de trier et gérer leurs déchets. Nombre d'entre elles ne respectent pas leurs obligations.
    Lire la suite