Service wallon d'information
1890, le numéro des entrepreneurs

Starters, indépendants ou chefs de PME wallons ont à présent un numéro de téléphone à leur disposition : le 1890. C'est aussi un site internet où trouver toutes les informations utiles.

La Région wallonne, à l'initiative du ministre de l'Économie Pierre-Yves Jeholet (MR), a ouvert un nouveau service à l'intention des entrepreneurs. Le 1890 a pour objectif de répondre à toutes les questions qu'ils peuvent se poser, depuis la naissance du projet jusqu'à la transmission de l'entreprise. Obtention de permis ou de crédit, aides disponibles, protection sociale, gestion du personnel, économies d'énergie, problèmes juridiques ou de fiscalité... : toute demande liée à la vie professionnelle est bienvenue.

Le site 1890.be est censé répondre à la plupart des questions simples. Si l'interrogation persiste, trois lignes téléphoniques sont disponibles les jours ouvrables (12:00-19:00). Des personnes spécialement formées sont au bout du fil. Soit l'information peut être donnée directement, soit, si c'est plus concret ou plus compliqué, l'entrepreneur sera orienté vers un des partenaires du 1890 : Forem, IFAPME, UCM, Sowalfin, comptables... Il ne recevra pas un simple numéro général à appeler, mais directement les coordonnées d'un expert au sein des organismes associés. À partir du mois de mars (date encore à préciser), il sera possible d'obtenir un rendez-vous pour obtenir un conseil de première ligne. Un bureau du 1890 devrait ouvrir dans chacune des principales villes wallonnes.

Vieille revendication

La création de ce point de contact unique est une revendication que l'UCM portait depuis plusieurs années. Les entrepreneurs évoluent dans un monde administratif complexe et doivent composer avec de multiples interlocuteurs. Quand un problème ou une question se pose, savoir où trouver de l'aide et le bon conseil est la première difficulté. Avec le 1890, elle n'existe plus.

L'Agence pour l'entreprise et l'innovation (AEI) était désignée pour organiser ce service. Mais le ministre Jeholet, dans sa volonté de simplifier les structures wallonnes, a liquidé l'AEI et intégré son personnel (une quarantaine de personnes) à la Sowalfin, la société publique de financement. C'est une garantie de neutralité et de qualité. Depuis sa création en 2002, cet organisme d'intérêt public a fait preuve d'efficacité et d'une attention particulière aux petites entreprises.

[ 1890.be }

À Bruxelles, le 1819

Un point de contact unique pour les entrepreneurs existe à Bruxelles depuis 2010. C'est le 1819, où quinze personnes traitent environ 7.500 demandes par an. Ce chiffre démontre à lui seul l'utilité du service ! Par rapport au nombre d'indépendants et de PME, le service wallon devrait répondre à quelque 20.000 questions par an en vitesse de croisière.

Au contraire de son homologue wallon, le 1819 est accessible le matin (l'après-midi étant pour sa part réservé aux entretiens individuels). Le portail 1819.brussels, neuf ans après sa création, est bien rodé et remarquablement facile d'utilisation.

Les deux sites internet diffèrent bien sûr dans leur contenu, puisque l'économie est largement de compétence régionale.

 

Autres actus se rapportant au sujet

  • Baromètre social wallon
    Les citoyens sont plutôt confiants

    Plus de deux Wallons sur trois ont confiance dans l'État belge et la Région wallonne.
    Lire la suite
  • Indemnités maladie
    Payer dès le premier jour, oui mais comment ?

    La Chambre a voté une résolution Écolo-Groen afin d'indemniser les indépendants dès le début d'une longue incapacité de travail.
    Lire la suite
  • Avancée sociale
    Un congé de paternité pour les indépendants

    À partir du 1er mai, les indépendants auront droit à un congé de paternité de dix jours.
    Lire la suite