Les collaborateurs UCM au cœur de la tempête
Une expérience qui laisse des traces

Chez UCM aussi, la vie a changé à la mi-mars. Mis sous pression, le personnel a remarquablement fait face à l'urgence. La gestion de la crise, dans la durée, est difficile…

"Une explosion des demandes !" : François Sépulchre, directeur opérationnel de la Caisse d'assurances sociales UCM, n'en est toujours pas revenu. Des téléphones qui chauffent, des milliers de mails, il a fallu demander des renforts dans tous les services pour répondre non seulement aux questions, mais aussi aux angoisses bien légitimes des clients.

La fierté de la Caisse UCM est d'avoir été la première à payer des droits passerelle, dès le 24 mars. C'est aussi d'avoir répondu à quasi tout le monde, avec des informations sûres et en facilitant les démarches. "Nous avons reçu beaucoup de messages positifs, relève François Sépulchre, et cela nous aide. Parce qu'au fil du temps, les dossiers deviennent plus compliqués. Les inévitables petits couacs font surface. Il y a une fatigue psychologique, un découragement de ne pas pouvoir tout régler." L'anxiété des indépendants, leur désarroi face au confinement, leurs pleurs parfois laissent des traces chez ceux qui essaient de les aider au mieux. UCM a mobilisé son service externe de médecine du travail, le Cesi, pour accompagner les employés de première ligne.

C'est d'autant plus nécessaire que la pression ne retombe pas. Après le droit passerelle, les demandes de report de cotisations sont arrivées (plus de 10.000), comme celles de dispenses (environ 3.000). "Et la vague de révisions à la baisse du calcul des cotisations reste à venir, ajoute François Sépulchre. Les indépendants n'ont pas encore actionné ce levier pour réduire leurs charges."

Un lourd impact

Le Secrétariat social UCM a lui aussi dû faire face à un afflux de demandes de chômage temporaire pour force majeure dans les premiers jours. Les employeurs qui le pouvaient ont ensuite sollicité des calculs de compléments de salaire, une matière délicate.

Pour les soulager, des reports d'échéance de frais de gestion ont été accordés. UCM Mouvement a de son côté gelé le renouvellement des cotisations, sans suspendre l'affiliation. Le 11 mai, sept des vingt-deux espaces clients ont rouvert, bien que les rendez-vous restent rares. Cette "générosité" aura ses limites. "Le Groupe UCM vit par et pour les indépendants et les PME, explique Jean-Benoît Le Boulengé, administrateur délégué des services. S'ils souffrent, nous souffrons aussi. Nos rentrées financières ont chuté, en particulier à la Caisse d'assurances sociales. L'impact négatif de la crise sur nos recettes sera durable. Nous fonctionnons en asbl mais nous devons, comme n'importe quelle entreprise, faire face à la réalité économique et utiliser les outils nécessaires pour passer le cap."

Chiffres

Record d'appels le 19 mars : 2.673 en une journée à la seule Caisse d'assurances sociales (dont 89 perdus, soit 3,3 %). Le temps d'attente est resté limité à 47 secondes. Quelque 80 personnes, provenant de tous les horizons UCM, ont répondu au téléphone.

Plus de 35.000 demandes de droit passerelle sont rentrées très vite. Au fil des jours, la barre des 40.000 indépendants sera franchie. Au 11 mai, 70.113 versements étaient effectués, pour un total de 99.559.888 euros.

Pour les pensionnés et les indépendants à titre complémentaire, environ 2.000 demandes ont été introduites mais une sur trois, au moins, ne remplit pas les conditions. Le tri s'avère compliqué et génère des frustrations.

Autres actus se rapportant au sujet

  • Pour limiter les licenciements
    Les aides à l'emploi régionales, outil efficace

    Les employeurs de Wallonie et de Bruxelles sont nombreux à demander une augmentation temporaire des aides régionales à l'emploi.
    Lire la suite
  • Professions libérales
    La reprise est lente et très partielle

    Dans beaucoup de ces professions, la proximité physique avec la personne est indispensable et les mesures de sécurité empêchent un fonctionnement normal.
    Lire la suite
  • Bruxelles
    Énergie

    Les indépendants bruxellois bénéficiant du droit passerelle et qui éprouvent des difficultés à payer leurs factures d'énergie peuvent obtenir le statut de "client protégé spécial Covid-19".
    Lire la suite
  • Wallonie
    Tourisme

    Le gouvernement wallon active un programme de soutien d'urgence au tourisme de 6,5 millions d'euros.
    Lire la suite