Mémorandum
UCM lance son escape game : « On se retrouve à Koh-Lanta hein »

Un escape game pour promouvoir son mémorandum : voilà le chemin aussi original que ludique qu’UCM a épousé ce vendredi 24 mai partout en Wallonie. 300 participants, entre entrepreneurs et représentants politiques, y ont simultanément cherché la combinaison magique.

Comment exposer les enjeux du mémorandum, mais autrement ? Voilà le pitch de l’évènement qu’a dessiné dans l’art du mystère UCM de manière simultanée dans les cinq provinces wallonnes et à Bruxelles. Au programme, un escape game qui a regroupé au total 300 participants qui ont usé de la force du collectif et de la déduction pour « déverrouiller ce document indispensable à la survie de l’entrepreneuriat belge ». Messages en morse, logique, indices et coup de chaud des méninges, chauffés à la flamme pour certains, ont rythmé cette quête. Cette proposition aussi unique que ludique de découvrir cinq grands revendications UCM : réduire la taxation sur les revenus du travail, encourager les business models durables, soutenir la digitalisation des entreprises, développer une administration partenaire des PME et faire du bien-être des indépendants une priorité.

"On est dedans là, on joue… "

Le hub créatif Trakk a servi de théâtre à la version namuroise de cet escape game disponible sur le site UCM. « La gérante du coworking a proposé de vous enfermer tous si vous n’arrivez pas à solutionner l’énigme », a glissé Pierre-Frédéric Nyst, président UCM, alors que les dix équipes se répartissaient dans l’espace. Pour lancer les hostilités cérébrales, un puzzle. « S’il manque une pièce, président, on dépose plainte », lance l’un des membres d’une équipe. Dans la capitale wallonne, 60 personnes participent à l’évènement ludique. Des hommes politiques, parmi lesquels David Clarinval, Georges Gilkinet, François Bellot, Anne Pirson, Stéphane Hazée ou Pierre-Yves Dermagne, liste non exhaustive. De nombreux entrepreneurs et patrons, aussi, qui se sont lancés d’un seul souffle dans l’aventure. L’objectif étant de trouver la bonne combinaison pour déverrouiller le cadenas scellant la destinée du mémorandum. « Vous voulez une boisson ou quelque chose à grignoter ? » « Non, on est dedans là, on joue… », répond du reste le vice-premier ministre socialiste, qui a très vite tombé la veste et s’est plus que pris au jeu.

"Ludique et vraiment original"

Tous se laissent prendre par la force de l’intrigue. À chacune des dix tables, ça cherche. Ça creuse. Ça s’enterre parfois un peu aussi, quand l’indice n’éclaire pas la bonne direction. « Bon la thématique sur le statut des indépendants, ça devrait aller là », sourit une équipe qui compte en son sein le… ministre des indépendants. « On se retrouve à Koh-Lanta hein », entend-on entre les tables, certains concurrents étant manifestement rompus aux casse-têtes.

 Après 48 minutes, la première équipe avait délivré les précieuses pages. « Ludique et vraiment original », « différent, bravo pour cette initiative qui sort de la norme », « très sympa et prenant ». Voilà les impressions, unanimes, en guise de conclusion de cette échappée ludique.

L'équipe victorieuse dans la version namuroise de l'escape game.

L'équipe victorieuse dans la version namuroise de l'escape game.

Autres actus se rapportant au sujet

  • Le point de vue
    Formation des GOUVERNEMENTS : n’ajoutez pas une crise politique aux crises que nous venons de traverser !

    Au lendemain des élections de ce 9 juin en Belgique, nous nous retrouvons à un carrefour crucial. La situation économique actuelle exige des décisions rapides et efficaces. Pourtant, combien de fois avons-nous été témoins de périodes de flottement politique où les gouvernements provisoires ne permettent pas la mise en oeuvre et/ou l'avancement des réformes nécessaires?
    Lire la suite
  • Obligations juridiques et fiscales
    Des séances pour faire le point

    Trois à quatre fois par an, en province de Namur, UCM organise des séances d'informations juridiques et fiscales. Ces séances s’adressent aux indépendants qui viennent de débuter leur activité, ainsi qu’aux entrepreneurs déjà installés.
    Lire la suite
  • Formation
    L’IFAPME ouvre ses portes

    Le mercredi 26 juin, l’IFAPME ouvre grand les portes de ses 17 centres présents partout en Wallonie. L’occasion de découvrir tous les horizons que propose l’organisme de référence de la formation en alternance.
    Lire la suite