Stéphanie Cornet

Aménagement intérieur

La circularité au sein des espaces de vie

11/12/19

Recourir à des matériaux et du mobilier restaurés ou upcyclés pour l'aménagement intérieur, c'est une démarche que Stéphanie Cornet tente de démocratiser via les différents services qu'offre Trait Déco.

Dans un contexte où éviter le remplacement effréné de biens matériels devient un enjeu, un objectif phare est de concevoir en considérant l'ensemble du cycle de vie d'un bâtiment. Offrir une deuxième utilisation aux éléments de la construction en les réinjectant sur le marché contribue ainsi au prolongement de leur durée de vie et à la réduction des consommations de ressources et des déchets produits par le secteur. C'est dans cette approche circulaire que s'inscrivent les activités de Trait Déco, dont Stéphanie Cornet tire les ficelles. "Après mes études en histoire de l'art, j'ai travaillé au Château de Versailles pendant un an et demi, puis à Barcelone. Je me suis tournée ensuite vers le marketing et la communication. Mais il y a treize ans, j'ai décidé de changer d'orientation en reprenant des études de décoratrice et de peintre décoratrice."

Stéphanie développe alors ses activités d'aménagement intérieur éco-responsable pour les particuliers et professionnels. "Mes réalisations tendent à être écologiques autant que possible. Les techniques employées sont très variées : cela va du traitement du bois au choix de la peinture. Des objets ornementaux sont créés à partir d'objets de récupération. L'évolution, en un an et demi, c'est ma présence chez Yuman (centre commercial durable à Bruxelles, NDLR) ainsi qu'au sein des espaces créatifs de Recy K. C'est une boutique qui n'offre que des produits issus de l'économie circulaire, située à Saint-Gilles. J'y ai un espace qui présente essentiellement des meubles retapés", explique la gérante de Trait Déco. Les composants récupérés proviennent de diverses sources : immeubles de particuliers, chantiers de construction, infrastructures plus connues comme Oxfam, Troc, 2ememain.be ou Opalis. Cette dernière plateforme cherche à donner une meilleure visibilité aux matériaux de seconde main en inventoriant les acteurs du réemploi.

Riche de son parcours en tant qu'historienne de l'art, Stéphanie partage ses connaissances et son savoir-faire en la matière par le biais de formations. Une initiation à la peinture, à la restauration de meubles, à l'harmonie des couleurs, à la peinture naturelle sont autant de thèmes abordés lors d'ateliers pratiques. Ils permettent d'accéder à des outils pour la réalisation d'un intérieur responsable. Ces formations sont disponibles sur demande. La spécialiste s'investit également dans un projet européen : en tant que consultante en collaboration avec l'Uniep (Union internationale des entrepreneurs de peinture), elle va étudier les programmes scolaires de formation des peintres et proposera d'y introduire les peintures naturelles et les techniques traditionnelles.

Large palette

L'entreprise a contribué à de nombreux projets bruxellois, comme la conception de Skyfarms, enseigne qui propose du matériel et des conseils de maraîchers pour réaliser un potager urbain. On peut également retrouver la patte de Trait Déco dans les locaux de Be-Here, pôle d'activités économiques urbaines à Bruxelles. "La boutique Skyfarms a été réalisée uniquement avec des produits naturels et de la récupération. Chez Be-Here, j'ai signé l'aménagement de l'espace d'accueil et de réunion. On a conçu du mobilier, des boîtes aux lettres à partir d'un meuble postal qui venait de France. On a fait des encadrements à partir de bois recueillis, etc.", raconte la peintre décoratrice.

Elle œuvre aussi sur des sites plus atypiques et chargés d'histoire. "On a le chantier de restauration d'une maison particulière de 400 m² à Bruxelles, débuté il y a six mois. Là, je suis consultante en ce qui concerne le maintien du patrimoine, l'upcycling et toute la récupération. C'est un beau projet avec des rocailles, qui sont vraiment rares. Le chantier va être traité en peinture naturelle", précise l'historienne de l'art.

Seconde main et consommateur

Dans l'art de composer et de valoriser un savoir-faire technique, Trait Déco apporte aux matériaux et à ses réalisations une réelle valeur ajoutée. "Les gens s'en rendent compte. Tout ce que je restaure n'est pas très cher et c'est volontaire, je veux que ça tourne. Les gens le voient à leur portefeuille. On démocratise les démarches éco-responsables." Toutefois, des freins à la consommation de ces réalisations upcyclées ou remises en état persistent : "Les défauts sur les produits, les petites imperfections, il faut les faire accepter aux clients. On travaille toujours pour que ce soit le plus beau et propre mais il y a une zone de tolérance à attendre du consommateur." Le manque d'uniformité et les imperfections témoignent du caractère artisanal de l'ouvrage. Cela participe à l'âme de l'objet et le rend unique, authentique. La volonté est d'atténuer, au fil du temps, les connotations négatives quant aux pratiques de réutilisation et de réemploi.

L'acceptation des différences entre nouveau et ancien est primordiale. "Pour les produits naturels, la mission est de faire comprendre que les séchages sont un peu plus longs, que les rendus de peinture ne sont pas identiques aux peintures de synthèse. Il faut avertir le public. Sensibilisation et communication sont les clés."

La présentation de l'offre participe aussi à la qualité d'un produit aux yeux du consommateur. Les caractéristiques distinctives des matériaux de réemploi doivent être mises en lumière auprès du grand public et des professionnels. "Il y a le chantier de l'espace détente de Bruxelles Environnement. L'idée, c'est que les prescripteurs du public prennent 5 à 10 % de mobiliers upcyclés. C'est mon nouveau challenge pour 2020-2021, confie Stéphanie. On va donc créer un catalogue, un site internet où il y aura du mobilier plus BtoB."

Trait Déco a récemment franchi une étape importante : "J'ai accueilli quelqu'un en formation professionnelle et individuelle. On travaille donc en binôme maintenant. Cela me permettra de répondre à la demande et croître, qui sont mes prochains chevaux de bataille. Ce n'est jamais évident car les souhaits de la clientèle sont parfois très divers et il faut pouvoir les canaliser."

Carte d'identité de l'entreprise

Trait Déco

Gérante : Stéphanie Cornet d'Elzius de Peissant

avenue des Selliers de Moranville 50
1082 Bruxelles
0493/50 54 99

info@traitdeco.be

Autres portraits de la même catégorie

  • urbike SCRL

    Le vélo-remorque : retour à la simplicité

    Assurer à vélo les livraisons de marchandises en centre urbain ? C'est possible grâce au projet BCklet de Philippe Lovens, Delphine Lefebvre et Renaud Sarrazin, cofondateurs de la coopérative urbike.

    Lire la suite
  • Maison Bouillon & Fils

    Boucher, un savoir-faire à perpétuer

    Philippe Bouillon, nouveau patron de la Fédération nationale des bouchers, est à l'initiative d'un cursus artisan qui débutera en septembre, pour susciter des vocations et moderniser le métier.

    Lire la suite