Gratin wallon et Green Deal
Assez de bla-bla, l'urgence est là

"Nous avons dix ans pour changer notre modèle économique et un an pour mettre en route les réformes nécessaires." Sandrine Dixson-Declève, première Belge coprésidente du Club de Rome, multidiplômée et conseillère de la Commission européenne, a sonné le tocsin à la réception annuelle du Conseil économique, social et environnemental de Wallonie (Cese).

© Cesewallonie-F.Séré

"L'Europe doit lancer un plan d'urgence avec une dimension humaine. Nous devons répondre à la fois aux jeunes qui ont peur de la fin du monde et aux “gilets jaunes” qui ont peur de ne pas finir le mois. Nous devons être pragmatiques et radicaux pour devenir le premier continent climatiquement neutre et établir un nouveau leadership européen technologique."

Sandrine Dixson-Declève salue la volonté de la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, de lancer dix actions concrètes pour décarboner l'économie et la rendre circulaire. Elle plaide pour un déplacement des charges pesant sur le travail vers les produits polluants. Chaque pays, chaque région doit faire sa part du travail, dit-elle.

"On voudrait bien, ont réagi les ministres Philippe Henry (Écolo) et Christie Morreale (PS), mais nous avons besoin de marges budgétaires pour soutenir l'innovation industrielle, investir dans les transports ou rénover 250.000 logements…"

D'autres intervenants se demandent si la transition économique est possible dans une économie capitaliste mondialisée. Réponse nuancée de l'experte : "Le Green Deal ne remet pas notre modèle en cause mais ouvre une réflexion sur une économie du bien-être plutôt que de la croissance. Quant aux règles du commerce mondial, elles doivent changer. Même les Chinois se posent des questions. L'Europe veut et peut défendre une taxation liée au mode de production."

Autres actus se rapportant au sujet

  • Dossier GSK
    Appel

    L'impact de la procédure de licenciement collectif sur les fournisseurs et sous-traitants n'est pas clair. UCM appelle ses clients concernés à se faire connaître.
    Lire la suite
  • Opération Créashop en Wallonie
    Un coup de pouce au commerce de centre-ville

    Le dispositif wallon Créashop vise à redynamiser les centres-villes et réduire le nombre de cellules vides. Une prime de 6.000 euros est à décrocher pour l'installation d'un nouveau commerce.
    Lire la suite
  • Formations UCM Academy
    Une aide financière à portée de main

    Le partenariat entre UCM et l'Association pour la promotion des PME permet une réduction de 50 % sur le coût de chaque formation.
    Lire la suite
  • Secteur cherche travailleurs
    La construction veut corriger son image

    Le secteur de la construction tire la sonnette d'alarme. En Wallonie, près de 5.000 postes sont à pourvoir.
    Lire la suite