Visite ministérielle
Denis Ducarme chez le président UCM Hainaut

En février, Damien de Dorlodot a ouvert les portes du Groupe Decube au ministre fédéral Denis Ducarme (MR).

L'événement était l'occasion pour le ministre de découvrir en direct le savoir-faire industriel de la Région du Centre. Une visite couplée avec la rencontre des acteurs économiques majeurs de la région autour de la dynamique de l'entrepreneuriat.

C'est au sein de l'entreprise Monnaie, dans le zoning industriel de Strépy-Bracquegnies, que Damien de Dorlodot, président du Groupe Decube mais aussi de l'UCM Hainaut, a accueilli le ministre des Indépendants et des PME pour lui faire part du savoir-faire de pointe et générateur d'emploi que représentent les activités de son groupe.

Après Monnaie, spécialisée dans la peinture industrielle à l'échelle du micron, Denis Ducarme a fait connaissance avec l'entreprise Plasturgie Lazzerini, qui travaille le polyester renforcé de fibre de verre pour l'industrie, l'habitat, le design ou encore l'événementiel.

Les forces vives du monde économique local ont pu relayer les attentes des indépendants et chefs de PME auprès du ministre. Aux côtés de l'Idea (Intercommunale de développement économique et d'aménagement du Cœur du Hainaut), de l'Invest Mons-Borinage-Centre et de la CCI (Chambre de commerce et d'industrie), l'UCM a attiré l'attention du ministre sur les réalités de terrain et les success stories locales.

Écoute, intérêt, considération, riches échanges et perspectives résument cette rencontre.

 

Autres actus se rapportant au sujet

  • Allonger le congé de paternité ?
    Une fausse bonne idée pour les PME

    La Chambre débat de propositions de loi sur le congé de paternité. Au lieu des dix jours actuels, le PS veut vingt jours, Écolo vingt-cinq.
    Lire la suite
  • Gratin wallon et Green Deal
    Assez de bla-bla, l'urgence est là

    "Nous avons dix ans pour changer notre modèle économique et un an pour mettre en route les réformes nécessaires." Sandrine Dixson-Declève a sonné le tocsin à la réception annuelle du Cese.
    Lire la suite
  • Cotisations sociales
    Achever la réforme

    Depuis 2015, les indépendants paient leurs cotisations sociales (20,5 %) sur leur revenu brut de l'année en cours. Si l'ajustement à la hausse peut se faire sans problème, c'est plus compliqué quand les revenus baissent.
    Lire la suite
  • Code des sociétés
    La nouvelle loi est en vigueur

    Le code des sociétés de 1873 a été entièrement revu par l'ancien gouvernement. Il n'existe plus que six formes possibles...
    Lire la suite