Employeurs et syndicats
Le dialogue reprend, avec un espoir ténu

Le modèle belge de concertation sociale, cent fois enterré, a ressuscité cent fois. La négociation a repris au Groupe des Dix (FEB, UCM, Unizo et Boerenbond d'un côté, syndicats de l'autre) sur quatre sujets importants pour le bon fonctionnement du marché du travail : le salaire minimum, les heures supplémentaires, l'aménagement des fins de carrière et la création d'un statut unique pour ouvriers et employés.

Chargé de négocier un accord interprofessionnel, couvrant l'ensemble du secteur privé, pour 2021-2022, le G10 s'est déchiré sur la norme salariale. Le Conseil central de l'économie, appliquant la loi sur la sauvegarde de la compétitivité, a fixé l'augmentation maximale pour les deux ans à 3,2 %, inflation comprise. Trop peu pour les syndicats, qui ont organisé une grève un peu surréaliste le 30 mars et refusé de négocier.

Le gouvernement a fait une proposition de médiation, confirmant les 3,2 % et autorisant l'octroi de 500 euros maximum non récurrents (taxés au forfait à 16,5 %) dans les entreprises qui ont bien tourné pendant le confinement. Encore trop peu pour les syndicats, qui ont demandé davantage.

La patate chaude de la norme salariale est cependant évacuée et l'enveloppe bien-être (revalorisation des allocations sociales), liée d'habitude à l'accord interprofessionnel, a été répartie (lire en page 10). La voie est donc dégagée pour d'autres débats. Les quatre dossiers cités ci-dessus sont sur la table.

Chacun d'entre eux est délicat mais la question du salaire minimum apparaît sans doute la plus sensible. Il est à 9,80 euros de l'heure. Les syndicats voudraient 14 euros ! Pas du jour au lendemain certes, mais la perspective est glaçante pour les employeurs qui génèrent une faible marge avec du personnel peu qualifié. Sur la question des heures supplémentaires, ce sont les employeurs qui sont demandeurs. Le quota de 120 heures possibles par trimestre a été porté à 220 en période Covid. C'est une flexibilité bienvenue qui devrait à tout le moins être prolongée.

Autres actus se rapportant au sujet

  • Weekend du client
    2-3 octobre

    La cinquième édition du Weekend du client aura lieu les samedi 2 et dimanche 3 octobre. Il est d'ores et déjà possible de s'inscrire.
    Lire la suite
  • Fiscalité des voitures de société
    Le gouvernement propose une réforme radicale

    Le gouvernement veut "verdir" le parc des voitures de société. Il a rédigé un projet de loi qui pose un choix radical, bien que progressif, pour favoriser les moteurs électriques.
    Lire la suite
  • Les codes Nace sur la sellette
    Révision nécessaire

    L'Europe va revoir la nomenclature en 2022. La Belgique prévoit une révision générale en 2024. Le travail préparatoire a déjà commencé.
    Lire la suite