Namur : plan de relance
Trois appels à projets en faveur du commerce

Pour renforcer la mixité de l'offre commerciale et soutenir les indépendants de son territoire, la Ville de Namur leur apporte une aide financière via trois appels à projets. Présentation.

L'échevine namuroise de l'attractivité urbaine, Stéphanie Scailquin (CDH).

Déjà évoqué dans les colonnes d'UCM Magazine, le plan de relance de la Ville de Namur est ambitieux et vise certains objectifs à très court terme. Il comporte notamment trois types d'incitants financiers pour les porteurs de projet et les indépendants déjà installés sur le territoire communal. "Notre objectif, confie Stéphanie Scailquin (CDH), échevine de l'urbanisme, de l'attractivité urbaine et de l'emploi, est d'aider nos entrepreneurs dans le lancement de leur activité, mais aussi de dynamiser et accroître l'attractivité de Namur en encourageant la qualité des commerces et la mixité de l'offre commerciale. Le plan de relance que nous avons imaginé, en concertation avec les acteurs économiques, se veut concret et immédiat. Nous espérons en voir les premiers bénéfices très rapidement."

"Je commerce à Namur"

L'appel à projets "Je commerce à Namur" s'adresse au futur commerçant ou artisan qui proposera un assortiment de qualité, original et innovant et qui s'installera dans une cellule vide. Il s'agit, sur base d'une sélection via le dépôt d'un dossier de candidature et d'un examen par un jury, d'octroyer une prime dont le montant varie en fonction de la zone où le nouveau commerce sera implanté.

Pour la zone 1 (Corbeille, avenues Jean Materne et Gouverneur Bovesse à Jambes), la prime est de maximum 7.500 euros par projet. En zone 2 (Salzinnes, Bouge, Saint-Servais et Jambes à l'exception des avenues reprises en zone 1), on peut obtenir jusqu'à 5.000 euros. Enfin, la zone 3 concerne le cœur des villages du territoire communal (donc hors Nationale 4). S'y établir permet de bénéficier de maximum 2.500 euros.

Un bonus d'un montant de 2.000 euros pourra également être accordé si le commerçant s'installe dans une galerie ou s'il tient compte du volet socio-environnemental dans le déploiement de son activité : engagement dans le développement durable, plan d'embauche local, etc.

Test grandeur nature

Par ailleurs, les autorités communales namuroises proposent aux porteurs d'un projet inédit, créatif, artisanal ou artistique de tester leur concept en occupant un bien commercial pendant une durée maximale d'un an. Deux cellules commerciales, idéalement situées à l'Hôtel de ville, sont consacrées à ce dispositif : au numéro 57 de la rue de Fer (1.000 euros/mois pour une surface de 81 m²) et au numéro 64 (2.200 euros/mois pour 190 m²). Le loyer modéré pour cette année de test permettra un démarrage en douceur de l'activité avant une implantation plus durable dans le centre-ville.

"Pulsa(c)tion"

Un dernier dispositif vient épauler les commerçants, entrepreneurs et artisans déjà installés à Namur. Baptisé "Pulsa(c)tion", il prévoit l'octroi d'une aide financière à des initiatives à caractère durable qui amorcent un changement positif ou entraînent une amélioration sur l'attractivité communale, le cadre de vie ou l'environnement. Les indépendants qui ont des projets, des idées pour dynamiser leur rue, un quartier et faire battre le cœur de la capitale wallonne peuvent prétendre à une enveloppe de 2.500 à 10.000 euros en fonction de l'intérêt individuel ou collectif du projet.

Les montants alloués sont répartis en deux catégories : la A pour des projets de moins de 2.500 euros et la B pour ceux compris entre 2.500 et 10.000 euros.

La Ville de Namur privilégie les projets collectifs : elle les prendra en charge à 100 % quelle que soit la catégorie concernée. Les initiatives individuelles seront, quant à elles, financées à concurrence de 100 % pour la catégorie A et de 80 % pour la catégorie B.

En savoir plus

Envie d'en apprendre davantage sur l'un de ces trois dispositifs ? Le site internet de la Ville donne toutes les infos et les modalités d'inscription. En outre, la cellule d'attractivité urbaine et de dynamique commerciale est joignable par e-mail.

 

[ namur.be }

[ attractivite@ville.namur.be }

 

Autres actus se rapportant au sujet

  • Soutien wallon au commerce
    Éviter la désertification des centres-villes

    Le gouvernement wallon lance un plan "Horizon proximité". Il s'agit de favoriser la relance des magasins de proximité après la crise sanitaire.
    Lire la suite
  • Droit passerelle simple ou double
    Les commerçants déçus

    Grosse déception pour les commerçants : contrairement à ce qui avait été annoncé, le double droit passerelle leur est refusé, sauf s'ils n'ont pas accueilli de clients sur rendez-vous.
    Lire la suite
  • Febelhair, organisation professionnelle membre UCM
    La coiffure risque de ne jamais se remettre

    Ballotté de fermetures en pseudo-réouvertures, le métier de coiffeur est à l'agonie. La fédération professionnelle Febelhair fustige le résultat des mesures Covid-19. Le secteur est cloué au pilori.
    Lire la suite
  • Charleroi
    Rénovation de la Ville-Haute

    Avec un budget total de 43 millions d'euros, c'est un véritable relifting de la Ville-Haute de Charleroi qui a débuté en février, pour s'achever en juillet 2023.
    Lire la suite