Bruxelles
ZEUS

Pour dynamiser des quartiers d'Anderlecht, Bruxelles, Forest et Molenbeek, le gouvernement bruxellois va, à partir du 15 mai, inciter financièrement les entreprises à s'y implanter et à embaucher "local". On parle de "zones d'économie urbaine stimulée" (Zeus). Si l'objectif est louable, les conditions d'octroi de l'aide (3.000 euros la première année, 6.000 la deuxième) sont quasi impossibles à remplir : elles concernent la localisation de l'entreprise, le domicile du candidat, il faut un contrat à durée indéterminée ou à durée déterminée d'au moins deux ans à temps plein... Et plusieurs secteurs sont d'emblée exclus (transport, garages, diverses professions libérales...). L'UCM voudrait un incitant plus global et praticable.

Autres actus se rapportant au sujet

  • Pénuries de main-d'œuvre
    Un incitant pour les demandeurs d'emploi

    Le gouvernement wallon a adopté un arrêté établissant un incitant pour les demandeurs d'emploi qui se forment dans un métier en pénurie.
    Lire la suite
  • Voitures de société
    Le budget mobilité, alternative intelligente

    Le "budget mobilité", formule alternative à la voiture de société octroyée comme complément salarial.
    Lire la suite
  • Entrepreneuriat féminin
    L'écart des genres persiste chez les indépendants

    Les femmes sont très minoritaires dans le monde de l'entrepreneuriat et elles ne représentent qu'un peu plus de 40 % des starters francophones.
    Lire la suite
  • Accord social 2019-2020
    Feu vert patronal, avenir incertain

    Le "Groupe des dix" a conclu un projet d'accord interprofessionnel 2019-2020. Il concerne l'ensemble des salariés du secteur privé.
    Lire la suite