Allocations familiales
La réforme wallonne est très complexe

Les allocations familiales sont désormais gérées par les Régions. Les montants changent en Wallonie à partir du 1er janvier. Ils ne seront plus de 94 euros pour le premier enfant, 174 euros pour le deuxième et 259 euros pour le troisième et les suivants, mais bien de 155 euros quel que soit le rang. Attention : le changement ne concerne que les "nouveaux" enfants. Ceux qui sont nés avant le 1er janvier resteront aux anciens barèmes jusqu'à la fin de leurs études.

Cette réforme fait des gagnants et des perdants. Les enfants uniques "valent" aujourd'hui 94 euros. Ce sera 155 euros s'ils naissent en 2020 ou après. Par contre, un troisième bébé "vaut" aujourd'hui 259 euros. Le montant passera à 155 euros à partir du 1er janvier.

Un point positif est la réforme des suppléments sociaux. Des compléments d'allocations familiales étaient accordés aux invalides, chômeurs, pensionnés et familles monoparentales. En 2020, il n'est plus question du statut des parents, mas uniquement des revenus. En dessous de quelque 50.000 euros bruts par an, il y aura un supplément. Il sera plus important en dessous de quelque 30.000 euros par an. Clairement, les indépendants qui ont de faibles revenus auront accès aux suppléments, ce qui n'était pas le cas.

L'octroi des compléments d'allocations en fonction des revenus de l'année est délicat à gérer. Il y aura forcément des rectifications a posteriori. La coexistence des deux systèmes pour les enfants nés avant ou après le 1er janvier 2020 est également source de complexité. Dans le système fédéral des allocations familiales, il y avait environ 600 combinaisons de barèmes possibles. Il y en aura, en 2020, pas moins de 1.500 uniquement pour la Wallonie francophone. La Flandre et la Communauté germanophone ont des systèmes différents. Bruxelles va quant à elle changer ses barèmes au 1er janvier 2021.

Pour s'y retrouver, les parents peuvent compter sur Camille, la caisse d'allocations familiales UCM. Son personnel a été formé au conseil. Le site web a été revu et, en collaboration avec la Mutualité chrétienne, l'application "Bébé et moi" a été lancée pour l'accompagnement des mamans et des papas.

[ camille.be }

Autres actus se rapportant au sujet

  • Pour limiter les licenciements
    Les aides à l'emploi régionales, outil efficace

    Les employeurs de Wallonie et de Bruxelles sont nombreux à demander une augmentation temporaire des aides régionales à l'emploi.
    Lire la suite
  • Professions libérales
    La reprise est lente et très partielle

    Dans beaucoup de ces professions, la proximité physique avec la personne est indispensable et les mesures de sécurité empêchent un fonctionnement normal.
    Lire la suite
  • Wallonie
    Tourisme

    Le gouvernement wallon active un programme de soutien d'urgence au tourisme de 6,5 millions d'euros.
    Lire la suite
  • Construction : panne de demande
    L'heure de la rénovation du bâti wallon

    La CCW plaide auprès du gouvernement régional pour un plan de relance "pour et par la construction".
    Lire la suite