Un président UCM à l'Observatoire du commerce
Implantations : éviter les projets fous

Directeur UCM pour les arrondissements de Verviers et Huy, Jean Jungling est le nouveau président de l'Observatoire wallon du commerce. Il y siège depuis seize ans.

Jean Jungling (UCM).

Cet organisme rend des avis sur les projets d'implantations commerciales. Il doit être consulté pour tous les projets de plus de 2.500 m². Il est fréquent que les villes et communes le sollicitent pour des plus petites surfaces, alimentaires ou non.

Les avis rendus se fondent sur cinq critères : l'intérêt du consommateur, celui des commerces existants, l'aménagement urbain, la mobilité et l'emploi. "Au fil des ans, explique Jean Jungling, la pondération de ces critères a évolué positivement. Par exemple, la proximité est devenue une valeur. La qualité des emplois est prise en compte ; de ceux qui sont créés comme de ceux qui pourraient être détruits."

L'Observatoire n'est pas toujours suivi par les décideurs, mais son poids est important. Il obtient des corrections aux dossiers. Il a contribué à l'échec de quelques projets fantasques, comme tout récemment le Central Piazza de Soumagne. À l'inverse, il peut permettre la réalisation d'agrandissements nécessaires de magasins existants, contestés par des riverains.

La présidence UCM de cet organe, lié au Conseil économique, social et environnemental wallon (Cese), n'est pas anodine. En octobre et novembre, vingt-et-un avis ont été rendus. Ils sont publiés sur le web. "Nous n'avons pas de très gros dossiers pour l'instant, dit Jean Jungling. Le Covid a gelé les projets à La Louvière et Verviers. Nous restons attentifs à la situation du côté de Mouscron, où la proximité de la France aiguise les appétits."

L'Observatoire compte treize membres, experts d'horizons divers. La vice-présidente est Bernadette Mérenne, géographe d'expérience et de renom, spécialiste en commerce et développement du territoire.

Autres actus se rapportant au sujet