Arrondi à la caisse
Deux petits rappels

Depuis le 1er décembre, les commerçants sont tenus d'arrondir le montant total des achats à la caisse, en cas de paiement en liquide, afin de ne plus utiliser les pièces de un et de deux centimes.

Quelques jours après l'entrée en vigueur de la loi, le SPF Économie a fait le bilan des réactions reçues de la part des consommateurs. Ils sont nombreux à s'étonner du fait que certains commerçants n'acceptent plus les piécettes et que d'autres arrondissent le total même en cas de paiement par carte bancaire ou chèques-repas.

Un rappel des règles est donc utile. Les pièces de un et de deux centimes, toujours utilisées dans quinze des dix-neuf pays de la zone euro, gardent leur cours légal. Les commerçants sont donc tenus de les accepter avec un maximum de cinquante par transaction.

En ce qui concerne les paiements électroniques, l'arrondi peut être pratiqué ou pas. Mais s'il est pratiqué, il faut apposer à la caisse une affichette indiquant "Le montant total est toujours arrondi." Elle est disponible dans le kit de communication proposé en ligne par le SPF Économie.

[ bienarrondir.belgium.be }

Autres actus se rapportant au sujet

  • Chômage temporaire massif
    Les jours de vacances annuelles s'accumulent

    C'est une situation embarrassante pour les entreprises, qui ont besoin de mettre les bouchées doubles d'ici décembre afin de récupérer une partie des pertes du confinement.
    Lire la suite
  • Maternité des salariées
    Charges supplémentaires pour les employeurs

    La nouvelle loi pénalise doublement les employeurs.
    Lire la suite
  • Maladie du travail
    Extension

    La reconnaissance du Covid-19 était comme maladie professionnelle s'étend aux travailleurs des secteurs cruciaux ou essentiels actifs durant le confinement.
    Lire la suite